Image

Le triangle dramatique de Stephen Karpman

Stephen Karpman, adepte d’Eric Berne et de l’Analyse Transactionnelle, a publié en 2014 un livre intitulé « A game free life », « Une vie sans jeu (dramatique). »A game free life coverVoici un résumé de son livre, agrémenté de mes remarques éclairées, et précédé des notions d’AT.

Quelques concepts d’Analyse Transactionnelle

Nous avions exploré l’Analyse transactionnelle dans un article précédent. Nous insisterons ici sur les scénarios et les états du moi.

Scénarios et jeux en l’AT

Selon l’AT, nous sommes conditionnés par notre enfance et adoptons des « scénarios » de vie qui seront renforcés par des jeux. L’objectif de la thérapie en AT est de les identifier pour les modifier. Treize scénarios « Ne pas » ont été identifiés, tels que « ne sois pas », « ne grandis pas », « n’appartient pas »…

Les jeux ont des niveaux d’intensité plus ou moins forts en fonction de leurs conséquences : acceptable socialement, à cacher, destructeurs. L’objectif des jeux est d’éviter une certaine intimité. SK a défini 5 niveaux d’intimité en fonction des sujets abordés :IntimitéPour l’AT, le « Nous » est l’intimité ultime vécue en communication. A 0%, les personnes sont silencieuses, à 100%, elles abordent le Nous, la relation.

Les états du moi en AT

L’AT définit (3 ou) 5 états du moi, 2 parents, 1 adulte et 2 enfants. Chacun comprend un côté positif et un côté négatif.

  • Le parent critique assume sa position de leader et attaque autrui par des jugements et des menaces.
  • Le parent nourricier offre son soutien à autrui car il le pense incapable.
  • L’adulte pense rationnellement, donne de l’information, trop peu quelquefois.
  • L’enfant libre exprime ses émotions spontanément. Il peut rejeter tout stress en ne recherchant que le plaisir.
  • L’enfant adapté accepte les règles et se sur-adapte.

Pour Eric Berne :

L’enfant est l’état du moi le plus important et les autres sont là pour le protéger.

Le triangle dramatique

Stephen Karpman a popularisé 3 rôles dramatiques.

Les 3 rôles

Les 3 rôles sont le persécuteur, le sauveur et la victime. Les joueurs peuvent être occasionnels, professionnels (les manipulateurs) ou toxiques et les jeux plus ou moins faciles à jouer en fonction de leur niveau. Selon SK,

  • Le sauveur veut être sur-apprécié. Il ne propose pas de contrat.
  • La victime veut être sur-aidée. Ses besoins sont cachés et une position existentielle de défaite. Elle confond impuissance et vulnérabilité.
  • Le persécuteur veut être sur-craint. Il a des opinions négatives sur ceux qui le dérangent ou lui déplaisent.

Le drame

Pour Stephen Karpman, le drame surgit quand une personne change de rôle. Elle peut sortir de chaque rôle se donnant les autorisations suivantes :

  • Sauveur : mieux vaut être intelligent que martyr.
  • Victime : demander plutôt que quémander.
  • Persécuteur : il est préférable d’exprimer sa colère simplement plutôt que de rester triste pendant longtemps. Pour SK, le Persécuteur se met en colère par peur d’être triste.

Abordons maintenant les solutions.

Comment s’en sortir ?

Stephen Karpman donne dix indications dont les 6 premières concernent sa vue du triangle :

  • Identifiez quand vous êtes dans un jeu.
  • Cherchez les motivations cachées.
  • Connaissez les règles et d’une famille dysfonctionnelle.
  • Admettez votre implication de 10%
  • Connaissez les 3 options positives pour sortir du jeu : s’excuser, donner de l’appréciation, donner de la sympathie.
  • Offrez à autrui l’occasion d’une sortie positive.

Ses 4 dernières recommandations concernent la communication : utiliser les compétences nécessaires, pratiquer l’ouverture (aborder le sujet, en parler et l’emballer), proposer 5 contrats de confiance, utiliser des boucles gagnantes.

Il propose ainsi de se mettre dans chaque état d’AT pour se promener dans des points de vue différents, critique, nourricier, adulte, libre et adapté.

En conclusion

Stephen Karpman se réfère aux positions de l’AT pour résoudre les rôles dramatiques. A mon avis, il est plus simple de s’appuyer sur les sentiments et les besoins de chacun, comme en CNV de Marshall Rosenberg.

Pour aller plus loin

Trois articles de mon site consacré à la communication avec les articles suivants :

Des articles en anglais sur le site de Karpman. Si vous voulez commander son livre, il vous le dédicace.

Un cahier que j’aime bien et qui vous donne des pistes de résolution sur le sujet « Petit cahier d’exercices pour sortir du jeu : victime, bourreau, sauveur ».

Deux livres d’Eric Berne :

Un livre très accessible de Claude Steiner :

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

13 Responses to “Le triangle dramatique de Stephen Karpman”

  1. bcos
    2 mars 2016 at 14 h 49 min #

    merci de tTout ce que vous transMETTEZ/ Michel

  2. patrick
    4 mars 2016 at 21 h 46 min #

    a mon avis , l ‘approche du triangle dramatique n est pas complete . Face à un duel persécuteur/victime , le sauveteur n est pas adéquat selon Karpman , mais l ‘absence de reaction de la part d’une tierce personne , autrement dit l ‘apathie ( confer Gregor et Gregor : « quand un parent vous gâche la vie » ) est au moins tout aussi dramatique . il faudrait plutôt parler d’un trapeze dramatique avec « apathique » et « sauveteur » constituant un coté spécifique .
    exemple :
    nazi :persécuteur
    déporté : victime
    service de renseignements US : apathique ( ne fait rien )
    c ‘est donc bien une situation très caractéristique .

    • Michel Diviné
      5 mars 2016 at 8 h 07 min #

      Patrick, tu voudrais rajouter le rôle de « celui qui ne fait rien » ?

  3. patrick
    7 mars 2016 at 9 h 41 min #

    dans le triangle dramatique de Karpman , persécuteur et victime me semblent être effectivement des fonctions potentiellement dramatiques par contre j ai l ‘impression que le sauveteur ( selon la definition , personne qui viens au secours de la victime alors qu ‘elle ne lui a rien demandé ) a une fonction moins dramatique en tous cas au depart . Elle risque cependant de prendre des coups en venant au secours de la victime .
    il y a d autres triades possibles par exemple : sociopathe- empathique- apathique.

  4. patrick BRETON
    7 mars 2018 at 17 h 38 min #

    il me semble qu au lieu de préconiser le recours à AMAZON pour la bibliographie , il serait mieux de préconiser par exemple la FNAC ou DECITRE. Je fait preuve d’impertinence constructive…..

    • Michel Diviné
      7 mars 2018 at 18 h 24 min #

      Mieux pour qui ? Cher Patrick…

  5. Patrick
    7 mars 2018 at 20 h 51 min #

    Mieux pour les emploi en France et les finances du pays

    • Michel Diviné
      8 mars 2018 at 6 h 40 min #

      Patrick, je te remercie pour ton exemple. Avec bonne conscience, tu fais le sauveur de la victime « pays » en m’accusant de la persécuter. La réponse est d’aller dans ton besoin personnel et de faire une demande remplissant ce besoin.

  6. patrick
    8 mars 2018 at 5 h 53 min #

    une proposition pour éviter de rentrer dans le triangle dramatique : la technique des petits pas .
    situation analysée :
    dans un « jeu » à 3 , André veut mettre Bernard hors-jeu
    Cox a besoin de André mais la communication est très mauvaise en raisons de pannes d’électricité ou de web courantes. ( cas réel de l Afrique ).
    Bernard pourrait aider Cox mais est mis hors jeu par André.
    deux solutions :
    dire à Bernard d’aider Cox à l insu de André mais c’est conflictuel.
    demander à André son accord préalablement ( petit pas ).
    la deuxième solution, plus claire , « minimise » la violence et optimise la « communication ».

    • Michel Diviné
      8 mars 2018 at 6 h 41 min #

      Désolé, mais je n’ai rien compris. Qui est victime, persécuteur et sauveur ?

      • patrick
        8 mars 2018 at 7 h 21 min #

        ici on EVITE de rentrer dans le triangle dramatique , en évitant ce qui pourrait etre conflictuel :
        que Bernard aide Cox sans l accord d’Andrée ou malgré son interdiction : On demande l accord préalable d’Andrée.
        cela rentre aussi dans mon besoin de Paix….

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quand est-il important de faire la pause ? | - 10 octobre 2016

    […] triangle dramatique comprend trois pôles : la victime, le persécuteur et le sauveur. Quand une victime rend un […]

  2. Comment favoriser l'harmonie dans la famille | - 23 février 2018

    […] elle se trouve au milieu du triangle dramatique de Karpman, la maman Sauveuse volera au secours de la petite soeur Victime en faisant passer la grande soeur […]

Laissez une réponse

Afficher un lien vers mon dernier article

Comments links could be nofollow free.