Dompter son esprit pour accepter d’aller bien

Après avoir cicatrisé leurs traumas, certaines personnes continuent à ressasser leurs « problèmes ». Elles entrent dans une phase d’auto-allumage où l’esprit, tellement habitué à voir la vie en noir, continue sa course folle, comme sur un chemin sans fin.

Le chemin de la guérison

Comment aller plus loin ? En arrêtant l’esprit et en le mettant au diapason « de l’âme », qu’il commence à accepter d’aller bien et de voir la vie en rose. De passer du « non » ou du « oui, mais » au « oui ». Ensuite ? Nettoyer son corps, accepter sa voix intérieure et s’aider par la visualisation créatrice. Dans cet article, nous nous occupons de l’esprit, de le dompter et de célébrer ses besoins, même s’ils ne sont pas satisfaits, dans un journal de bienveillance.

Dompter l’esprit : passer de la pensée négative à la pensée positive

Les pensées internes négatives sont beaucoup plus polluantes que les paroles négatives prononcées à votre égard. Vous pouvez vous en apercevoir en écoutant l’audio « Comment augmenter son énergie divine ». Apprenez à repérer vos « non » ou vos « oui, mais » pour arrêter vos réflexes automatiques auto-destructeurs.

Passer du « non » au « oui à la vie »

Vous dites souvent « non » ou « oui, mais » ? Vous avez du mal à rester dans une conversation ? Vous vous tenez sur le pas d’une porte ? Vous avez à la fois une tendance morbide (je ne reste pas) et un besoin de sécurité (je dis non pour ne pas m’engager).

Passer du « oui mai » au « oui » sans condition

Scénario de l’Analyse Transactionnelle, le « oui, mais » est celui d’une victime permanente. Quand un sauveur s’approche et propose une solution, la victime répond « oui, mais ». Quelquefois, elle attend le père Noël qui, d’un coup de baguette magique, résoudra tous ses problèmes sans faire le moindre effort.

Le chemin est alors long pour aller du « oui, mais » à « qu’est-ce que je pourrais faire pour aller mieux », d’accepter d’aller voir ce qui se passe à l’intérieur de soi, prendre conscience de son besoin, oser prendre sa part de responsabilité et demander éventuellement de l’aide.

Puis, vous aurez de plus en plus confiance dans la vie et direz « oui » à celle-ci en permanence. Si un événement surgit qui vous est désagréable, une nuit noire de l’âme, vous pouvez vous poser la question « que suis-je en train d’apprendre ? »

Positiver ses pensées « je m’aime, même si… »

Plusieurs techniques existent. En voici 2 qui sont très simples :

  • L’EFT est une bonne technique pour positiver ses pensées quand vous en avez conscience. Vous tapotez un point nommé « point karaté » situé sur le bord externe de la main tout en disant : « je m’aime, même si j’ai peur, même si je suis anxieux, même si j’ai cette pensée négative, même si je ne m’aime pas ».
  • Vous pouvez aussi utiliser la technique du papillon de l’EMDR, croiser vos mains sur vos épaules et les tapoter, juste pour abaisser votre niveau de détresse.

Vous en trouver d’autres, utiliser une spirale, changer la position de vos yeux.ou d’autres.

Célébrer ses besoins et faire le deuil

Puis, vous en profiterez pour célébrer vos besoins en toute circonstances en tenant un journal de bienveillance.

  • Notez les états que vous voulez vivre dans la journée. « Aujourd’hui, je voudrais vivre la joie et la détente… »
  • Notez les événements qui vous ont été agréables et célébrer les besoins ainsi satisfaits. « J’ai vécu le partage avec des amis avec qui j’ai déjeuné ».
  • Notez les événements qui vous ont été désagréables et célébrer aussi vos besoins insatisfaits. Je suis triste d’avoir raté un rendez-vous et je célèbre mon besoin de respect mutuel.

Vos profiterez ainsi de vos pensées pour célébrer vos besoins.

Pour aller plus loin

Voici quelques lectures qui vous seront bénéfiques…

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Souffrez-vous d’insomnie ?

Voulez-vous dormir comme un bébé ? Les troubles du sommeil touchent 20% de la population et peuvent avoir plusieurs causes : transgénérationnelles ou personnelle.

Quelles sont les idées reçues les plus fréquentes, quels sont les symptômes et comment résoudre ces troubles par des thérapies brèves ?

Les idées reçues

  • Vous ne fermez pas l’oeil de la nuit ? Les insomniaques ne se souviennent pas des périodes de sommeil. en réalité, ils bénéficient de période de sommeil.
  • On a besoin de moins de sommeil avec l’âge ? Seulement le rythme change. Plus de siestes et le sommeil vient plus tôt dans la soirée.
  • Le sommeil avant minuit compte double ? Il favorise le sommeil lent profond qui repose le corps. Le sommeil paradoxal, qui favorise le fonctionnement du cervau, augmente plus tard.
  • Compter les moutons aide à s’endormir ? Videz plutôt votre cerveau en vous imaginant dormir dans les bras de votre ange gardien.

Quelques symptômes de troubles du sommeil

  • Avez-vous du mal à vous endormir ? Vous repoussez peut-être le moment de vous allonger. Cela peut venir de votre peur de mourir (si je m’allonge, je meurs) lié à un syndrôme d’Hamlet ou du film d’horreur que vous venez de voir à la télévision.
  • Vous vous réveillez vers 3 heures du matin ? C’est l’heure du foie (entre 1 et 3 heures) en Médecine Traditionnelle Chinoise. Il se remet à fonctionner pour votre réveil. Alors mangez léger avant d’aller vous coucher, jeûnez ou nettoyez votre foie.
  • Vous vous réveillez de manière aléatoire ? Vous vous faites du souci pour quelqu’un ou un événement particulier vous trotte dans la tête.

Quelques trucs

  • Réassocier votre lit au sommeil. Levez-vous si vous n’arrivez pas à dormir et ne vous recouchez que si vous avez envie de dormir. 70% des personnes ont des résultats positifs en 2 à 3 semaines.
  • Faites ce dont vous avez le moins envie de faire quand vous vous réveillez la nuit : repassez votre linge, faites votre comptabilité, passez le balai (et non l’aspirateur pour ne pas réveiller vos voisins…). Cette technique a été préconisée par Milton Erickson.
  • Prenez le temps de vous relaxer avant d’aller vous coucher : tisanes, douche, musique, bougie…
  • Respectez votre rythme circadien en vous calant sur votre cycle de sommeil d’une heure et demie à deux heures en fonction des personnes.

Quelques thérapies brèves

Vie saine, hypnose, EMDR et constellations familiales résolvent la plupart des insomnies.

  • Mangez léger et respectez votre foie en évitant de manger copieusement du gras ou de boire de l’alcool le soir. Pratiquez la réflexologie.
  • Anticipez votre sommeil grâce à l’hypnose.
  • Nettoyez vos traumas par la pratique de l’EMDR. Vous pouvez le pratiquer pour vous, comme l’EFT, avant de dormir.
  • Soyez en paix avec votre famille grâce aux constellations familiales. Vous accepterez d’être en paix avec les morts et les vivants, tout en étant allongé.

Pour aller plus loin

En français

En anglais
Des liens intéressants

Vous avez des remarques ? Laissez-moi un commentaire.

Thérapie EMDR ou EFT, que choisir ?

thérapie EMDR

Parmi les thérapies dites « énergétiques » sont connues la thérapie EMDR (Eye movement desenzitisation and reprocessing) et la thérapie EFT (Emotional Freedom Technique). Examinons les différences à la loupe…

Une technique est-elle plus efficace que l’autre ? Laquelle employer ? Commençons par les décrire brièvement.

Lire la suiteThérapie EMDR ou EFT, que choisir ?

Emotional Freedom Technique

Cette technique a été inventé par Gary Craig, ingénieur de Stanford, qui a inventé une technique qui s’appuie sur des points du corps qui sont des extrémités des méridiens de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle consiste à tapoter ces points essentiels du corps tout en prononçant des croyances positives ou négatives. Prenons un exemple où vous … Lire la suiteEmotional Freedom Technique