Image

Traiter les objections

Cet article fait suite aux deux précédents détaillant le protocole de Transformation Essentielle créé par Steve et Connirae Andreas. Nous abordons maintenant le traitement des objections, un genre de « oui, mais », comme dans le film d’Yves Lavandier.ouimais04Rappelons la première étape (A), décrite dans un article précédent, avant de traiter celle des objections, l’étape B.

Étape A : traiter TE1

Elle consiste à identifier la partie concernée, appelée TE1, et son état essentiel en montant l’échelle des besoins dans un premier temps, puis de la faire grandir en âge et dans le corps. Dans notre exemple, la partie « Trop manger » avait 8 ans, son état essentiel était de « s’aimer tel que l’on est » et avait accepté de grandir mais pas de se répandre dans le corps.

Étape B : traiter les objections des autres parties

Une partie (TEX) peut objecter à ce que TE1 grandisse ou une autre (TE4) à se répandre dans le corps (TE4). Elle sont représentées sur le schéma suivant :

Transformation2Sur ce schéma, TE2 a une objection à ce que TE1 grandisse, TE3 a une objection à ce que TE2 grandisse. Il est important de tout noter pour savoir à quelle étape de quelle partie on se situe. Dans notre exemple, nous avons TE4 qui objecte à ce que TE1 se répande dans tout le corps. J’espère que vous suivez et que vous n’avez pas d’objections.

Notre exemple d’objection

Dans notre exemple, une partie TE4 objectait à la partie TE1 responsable de manger « trop », dont l’état essentiel est « de s’aimer telle qu’elle », de se répandre dans le corps en disant :
Je voudrais que tout mon corps soit d’accord.
Appelons cette partie TE4 « congruence corporelle ». Recommençons le protocole, ce qui vous donne une révision méritée sur ce protocole : identifier la partie en la situant, monter l’échelle des besoins et lui demander si elle n’a pas d’objections à grandir.
  • Où es-tu ? Dans la tête.
  • Que veux-tu ? Préserver ton intégrité et ton unité.
  • Merci et… Y a-t-il quelque chose de plus important que cela ? Non. Nous sommes dans un des 5 états essentiels appelé Unité.
  • Il n’y a pas de descente de l’échelle des besoins car il n’y a pas d’objectif intermédiaire.
  • Quel âge as-tu ? Je suis adulte maintenant. Donc, pas besoin de la faire grandir….
  • Es-tu OK pour se répandre dans tout le corps ? Oui

Savourez alors ce nouvel état, l’unité, et revenez à la première partie TE1 pour la répandre dans tout le corps. Remettez-vous en contact avec la partie « Trop manger », la main sur l’estomac. Redemandez-lui si elle est ok pour se répandre dans tout le corps, là où vous l’aviez laissé « en plan », coincée dans votre estomac. Généralement, elle dit oui, sauf si une nouvelle partie se manifeste. Notez-la alors très consciencieusement et repartez pour un tour de protocole.

Es-tu d’accord pour te répandre dans tout le corps, consciente de ton état essentiel « s’aimer tel que l’on est » ? Oui.

Tout en remarquant où cette partie se répand dans votre corps, laissez-la inonder chaque cellule, nourrie et baignée par l’État Essentiel, de s’aimer tel que l’on est. Plus cet état rayonne à travers tout ton corps, plus il  devient fort dans son emplacement d’origine.

Redescendez l’échelle des besoins si vous voulez. Personnellement, je n’en vois pas toujours l’intérêt.

Et voilà, vous avez maintenant deux parties adultes, présentes dans tout le corps et congruentes. Il ne reste plus qu’à les « unifier » sur la ligne du temps.

La ligne du temps

L’objectif de cette étape est d’intégrer toutes ces parties afin de préserver votre unité. Sinon, vous risquez de parler de vous en petits morceaux de puzzle en disant : ce n’est pas moi, c’est mon enfant intérieur, mon parent nourricier… C’est un des dangers de l’Analyse Transactionnelle que vous pouvez corriger ainsi. Voici donc la suite :

  • Imaginez une ligne du temps où le passé est derrière et l’avenir devant. Survole ta ligne du temps en allant vers l’arrière, en remontant vers ton passé, jusqu’au moment précédant l’instant de ta conception …
  • Laisse-toi avancer sur cette ligne de la conception à aujourd’hui tout en ayant conscience que ces états essentiels étaient déjà présents (s’aimer totalement en ayant conscience de son unité) depuis le début.
  • Remarque bien, au niveau inconscient, comment ces états deviennent plus denses, plus riches, en se construisant et en s’amplifiant, alors que tout ton passé se colore grâce à ces états qui rayonnent à travers chacune de tes expériences, pendant que tu avances vers le présent. Etc, etc..
  • Laisse ces deux états essentiels se répandre dans le futur et le colorer.

Vous pouvez réitérez plusieurs fois de suite cette généralisation sur la Ligne du Temps. A chaque fois, faites-le de plus en plus rapidement pour l’ancrer, comme dans un swish de PNL. Et pensez à revenir au temps présent à la fin.

En résumé : unifier ses parties en ayant conscience de ses états essentiels

Vous avez vu comment identifier une partie, trouver son état essentiel, la faire grandir, traiter les différentes objections et unifier les états essentiels sur une ligne de vie…. Bravo !!! Il ne reste qu’une simple étape appelée « Réimpression de la ligne de temps parentale », objet du prochain et dernier article sur ce protocole…

Pour aller plus loin

Les parties ont été inventées par Virginia Satir et formalisées par Richard Bandler et John Grinder, les inventeurs de la PNL.

Le traitement des objections est plus simple en fin de séance d’EMDR. On demande simplement au client de scanner le corps avec sa nouvelle croyance. S’il y en a une, une stimulation bilatérale suffit le plus souvent. Sinon, vous pouvez tout simplement partir en traitement des objections en identifiant la partie qui objecte.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

5 Responses to “Traiter les objections”

  1. Tom pnliste
    19 juillet 2016 at 14 h 29 min #

    Merci Mr Diviné pour cette explication détaillée du protocole du core transformation. J’ai une question sur la marche à suivre si une partie par exemple objecte à devenir adulte / grandir en âge comme par exemple une TE2 dans votre exemple.
    Dans ce cas on ferait monter cette partie à travers le processus des états essentiels puis on lui demanderait de grandir en âge. Doit-on après demander à cette partie de se répandre dans tous le corps aussi comme la partie TE1 ?

    Tom pnliste

    • Michel Diviné
      19 juillet 2016 at 14 h 36 min #

      Oui, Tom il faut la faire grandir dans tous le corps en gardant en tête son état essentiel à intégrer avec ceux des autres parties pour que la personne ne soit pas dissociée à l’arrivée…

  2. Tom pnliste
    19 juillet 2016 at 17 h 55 min #

    Merci pour cette explication Mr Diviné. C’est ce que je pensais !

    • Michel Diviné
      19 juillet 2016 at 18 h 16 min #

      Super…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Connaissez-vous le protocole Transformation Essentielle ? | Michel Diviné - 5 mai 2016

    […] A chaque étape, il est possible qu’une objection se manifeste. Il est alors nécessaire de traiter la partie qui objecte pour revenir à la partie précédente. Et une nouvelle partie peut objecter pour grandir… Nous verrons ce protocole dans un article suivant. […]

Laissez une réponse

Afficher un lien vers mon dernier article

Comments links could be nofollow free.