Comment booster votre « image de soi » ?

Votre « image de soi » est comme un tableau intérieur conçu petit à petit, fait de différentes parties colorées, tout comme celui de Francine Andrès, que j’aime bien, qu’elle a intitulé « Merci la vie ».

Merci la vieIl est construit à partir de votre bibliothèque personnelle, faite d’événements passés justifiant cette image, que vous jugez comme étant des qualités ou des défauts.

Dans cet article, vous allez choisir une de vos qualités et la pousserez à fond en parcourant votre bibliothèque personnelle, en choisissant un de vos livres que vous aimez bien pour augmenter votre bien-être quand vous évoquerez cette qualité.

Choisissez une de vos qualités

Fermez les yeux et pensez à une qualité que vous possédez.

  • Pensez-vous être curieux, gentil, enjoué, équilibré, amusant, sensuel, intelligent, consciencieux, en bonne santé, courageux, organisé, séducteur, loyal, créatif, sage, passionné, aventurier…. ?
  • Quand vous pensez par exemple, « je suis intelligent », en êtes-vous sûr et certain ?
  • Choisissez une qualité que vous êtes sûr de posséder.

Ouvrez les yeux et notez cette qualité.

J’hésite entre curieux, créatif et intelligent. Je choisis curieux.

Parcourez votre bibliothèque intérieure

Refermez les yeux en pensant à cette qualité et laissez venir à vous des images ou des films du passé répondant à la question « Comment je sais que je suis… (intelligent dans notre cas) ? Ensuite, répondez aux questions suivantes :

  • Que voyez-vous ? Qu’entendez-vous ? Que ressentez-vous ?
  • Comment vous représentez-vous quand vous vivez cette qualité ?
  • Comment s’assemblent ces différences expériences ? Combien d’exemples obtenez-vous ? Sont-ils les uns derrière les autres ou simultanés ? Sont-ils plutôt visuels, auditifs ou kinesthésiques ? Sont-ils associés les uns aux autres ?
  • Comment savez-vous s’ils sont consistants et réels ? Par leur emplacement, leur taille, leur luminosité, leur niveau sonore ?

Voilà, vous avez construit votre bibliothèque de référence concertant cette qualité. Voici une photo d’une des plus vieilles d’Europe, à Salamanque.

bibliotheque

Dans l’exemple de la curiosité, voici mes différentes scènes :

  • Je me vois dans une librairie en train de laisser mon regard aller dans les livres. Je me vois choisir un livre, aller chez moi, le lire et en faire un résumé.
  • Voyager en Inde dans la rue avec le bruit.
  • Apprendre l’espagnol chez moi.

Ces trois images font appel au visuel (dans la librairie), à l’auditif (en Inde et chez moi) et au kinesthésique quand j’écris le résumé du livre. Dans mon imagination, je les vois plutôt dans un meuble bas, en bas à droite, ce qui me permet de dégager l’horizon devant moi.

Plongez dans un livre qui vous plaît

 Choisissez un livre parmi ceux qui vous paraissent le plus « réel » et consistant. Ouvrez-le et rentrez dedans.

  • Changez de position perceptuelle pour voir la scène d’un autre oeil.
  • Votre scène est-elle réelle ou symbolique ?
  • Pouvez-vous ajouter ou retirer certains détails ?

Ressortez du livre pour vérifier son impact sur le ressenti de votre qualité. Comment pouvez-vous le résumer en terme de VAKO ?

 Parmi les différentes scènes, celle qui me parait la plus consistante est la première. Je suis associé au personnage, cette scène est réelle. Quels détails puis-je modifier pour me sentir encore plus curieux ?
J’apprécie tout particulièrement la ténacité et le déroulé dans le temps. Je peux me voir encore plus « intuitif », laissant mon regard aller dans les différents livres, en rajoutant le « vécu intérieur » de ma curiosité, attiré par le monde extérieur qui brille encore plus.
Je le résume en : « je ressens à l’intérieur de moi la beauté du monde extérieur qui m’attire ».

Réarrangez votre bibliothèque

Ressortez de votre livre et ajoutez votre vécu aux autres scènes. D’autres scènes peuvent-elles répondre à ce nouveau vécu ? Réorganisez votre bibliothèque en la réaménageant ou en rajoutant d’autres détails.

Première scène en Inde : je baisse le bruit pour ressentir la beauté du lieu.
Deuxième scène : apprendre l’espagnol. Cette scène ne m’intéresse plus.
Une autre scène qui me plaît : la beauté d’un paysage quand je conduis en voiture, en Islande ou le long de la côte ouest des USA.
Je la rajoute et ma « bibliothèque » devient plus lumineuse, inondée de soleil.
Quand je pense « curieux » je vois ma bibliothèque inondée de soleil.

En conclusion : changez votre image de soi en changeant vos références

 Vous pouvez renforcez ainsi le vécu de vos qualités en parcourant les scènes les plus significatives. Nous verrons plus tard comment changez le vécu des qualités que vous ne pensez pas posséder.

Pour aller plus loin

Cette technique se sert du VAKO et des sous-modalités de la PNL. Je me suis beaucoup inspiré du livre en anglais de Steve Andreas Transforming Your Self: Becoming Who You Want to Be. Ses autres livres en français, Au coeur de l’esprit et Transformation essentielle,sont des livres de base de la PNL. Ce furent mes livres de chevet pendant mes premières années de pratique d’hypnose et de PNL.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Une histoire à écrire assis

Cette histoire, sur le thème de « la créativité et vous » lancé par « Out of the box », est proposée dans le cadre de la croisée des blogs du site  développement.org qui en organise régulièrement.

Imaginez-vous face à une feuille blanche. Rien n’est encore écrit dessus. Vous êtes attablé chez vous et vous avez fait le pari avec un ami que vous étiez capables d’écrire sur n’importe quel sujet. Il vous a proposé d’écrire sur la métamorphose des papillons en Amérique du Sud et vous avez relevé le défi.

Page blanchePeu importe le sujet, l’important est d’aller au plus profond de vous pour exprimer ce qui est vivant en vous, ce que vous pouvez imaginer dire, faire vivre dans la peau d’un papillon en Amérique du Sud.
Vous fermez les yeux et vous laissez votre imagination couler. Des images apparaissent comme sur un tableau de bord. Certaines sont à droite, d’autres à gauches. Certains sont en réalité des films en noir et blanc et d’autres en couleur. Elles peuvent même changer de place pour apparaitre plus proche.

Vous vous souvenez des séances de cinéma quand vous étiez complètement l’intérieur de la salle, pris par l’action, le bruit, la fureur, une course de voitures, de diligence ou des vieilles histoires de cow-boy et indien qui courent dans la plaine.

cinema
Quand vous étiez jeunes, vous y croyez, vous étiez complètement à l’intérieur de l’histoire, en transe. Vous vous identifiez au héros, à ces difficultés de rétablir l’ordre et la discipline dans un monde chaotique inexprimé. Vous-même, vous imaginiez une suite à ces événements : les enfants du héros, la paix s’instaurer dans la plaine. Au fur et à mesure que vous déroulez cette histoire dans votre tête, votre corps est de plus en plus détendu et vous êtes vous-même de plus en plus détendus, les images apparaissent dans votre tête, des sons retentissent et résonnent entre vos 2 oreilles.

sheriffVous laissez alors un film se dérouler dans votre tête à propos des papillons en Amérique du Sud. Vous imaginez la forêt vierge, vous voyez les arbres gigantesques, vous ressentez la chaleur de la forêt des images et différents animaux de la forêt amazonienne avec toutes ses couleurs, ses saveurs et ses sons. Vous sentez alors un flux d’énergie aller dans votre bras puis dans votre main.

ecrireVotre stylo commence à courir sur votre feuille blanche. Des mots apparaissent sur votre feuille et, de temps en temps, vous faites une pause. Et vous ressentez à l’intérieur de vous, dans votre ventre, ou dans votre bassin si les mots écrits sont justes, s’ils résonnent à l’intérieur de votre être. Continuez à écrire ainsi pendant plusieurs minutes en faisant des pauses éventuelles.

Visualisez ce que vous avez vu, ressentez à l’intérieur de vous si les mots résonnent juste à l’intérieur de votre corps.

Enfin, vous avez un petit signal corporel qui indique que c’est terminé. Vous sortez de transe et regardez ce que vous avez écrit. Vous avez réussi votre pari, ignorant ce que vous avez écrit.

Milton Erickson faisait de même quand il écrivait des articles pour un journal. Il se levait la nuit, mettait ses écrits dans une enveloppe pour l’envoyer au journal le lendemain. Il ne pouvait lui-même identifier l’article qu’il avait écrit. Visualisez votre histoire, sentez si elle est juste et, surtout, ayez du plaisir à la concrétiser.

Pour aller plus loin :

 Quelques livres à lire…

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire. Osez écrire…

Voir et ressentir pour apprendre

Dans un article précédent sur le VAKO, j’ai mis en avant la stratégie gagnante pour apprendre : visualiser une solution et ressentir si elle est exacte. Vous pourrez aller vers des sommets avec cette technique !!!!

Voici une séance d’hypnose de 20 minutes que j’ai menée illustrant ce propos.

Asseyez-vous confortablement et écoutez… Je vous tutoie pendant cette séance.

Bonne séance… Si vous avez des commentaires, laissez-moi un mot.

Connaissez-vous et utilisez-vous le VAKO ?

Nous utilisons tous des canaux de communication privilégiés. La plupart des gens sont plus à l’aise avec la Vision, d’autres avec les sons, les sensations physiques (les kinesthésiques) et les odeurs. Ces types de communications sont résumés par l’expression VAKO (Visuel, Auditif, Kinesthésique et Olfactif).

A quoi cela peut-il bien servir ? Avant de répondre à cette question nous allons développer une découverte majeure de la PNL, les mouvements des yeux. Sur le dessin suivant, nous retrouvons V pour visuel, A pour auditif et K pour kinesthésique : en haut pour visuel, au milieu pour auditif et en bas pour kinesthésique.

Ce dessin est tiré du livre Apprendre à apprendre avec la PNL de Alain Thiry et Yves Lellouche. Voici les termes que vous découvrirez dans l’article.

Les mouvements des yeux indiquent le canal utilisé

La PNL a mis en évidence une relation entre le canal sensoriel et le mouvement des yeux. Elle a aussi corrélé une notion du temps avec la droite et la gauche, qui n’a rien à voir avec l’EMDR, technique de stimulation bilatérale des sens. La représentation de votre ligne du temps se reflète dans le mouvement de vos yeux.

Construit ou remémoré ?

Dans la plupart des cas, une personne qui regarde sur sa gauche évoque le passé et, quand elle regarde sur sa droite, elle construit une image ou un son. Si elle fait le contraire (évoque le futur sur sa gauche et le passé sur sa droite), elle est dite « inversée ».

Il est important de calibrer les mouvements des yeux de la personne en lui posant des questions anodines telles que :

  • Avez-vous un souvenir agréable de votre enfance ? Question faisant appel au Remémoré.
  • Seriez-vous capable d’évoquer un dinosaure bleu ? Question faisant appel au Construit.
Prononcez des paroles neutres. Évitez « Avez-vous une image agréable de votre enfance ? » ou « Quelle est la couleur des yeux de votre mère » si vous voulez trouver le canal privilégié.

Vous vérifiez ainsi son mode de représentation privilégié et si elle est inversée. Quelquefois, la personne ne va jamais dans le passé avec ses yeux…. Peut-être des images internes négatives lui font toujours peur.

Le dialogue interne (Di) est en bas

En bas des yeux le phénomène est différent : Kinesthésique d’un côté et Dialogue Interne de l’autre. C’est comme si le kinesthésique était toujours présent dans le corps.

Quand une pensée négative vous poursuit intempestivement, changez alors la position de vos yeux. Cela vous permettra de vous centrer et de retrouver un calme intérieur.

Utiliser le VAKO pour communiquer

La première utilisation du VAKO est dans la communication. Restez dans le même canal que votre interlocuteur pour être sur sa « longueur d’onde ». Si votre interlocuteur vous dit :

« je ne saisis pas ce que tu veux me dire »

inutile de lui faire un dessin, il ne le « saisira » pas. De plus, s’il a été traumatisé par des professeurs la plupart du temps visuels, il risque de paniquer, car vous lui rappelez innocemment des mauvais souvenirs. Il sera alors important de rétablir la connexion avant de poursuivre par des savantes explications.

« C’est difficile pour toi de comprendre. Est-ce que tu désires approfondir le sujet ? »

Avec des termes faisant appel au kinesthésique (comprendre, approfondir…).

Utiliser le VAKO pour apprendre

La deuxième application est l’apprentissage. La stratégie gagnante pour apprendre et retenir est la suite Visuel (je vois et j’apprends) et Kinesthésique (Je ressens si c’est vrai).

Si vous voulez retenir l’écriture d’un mot, placez-le en haut à gauche, fermez les yeux pour le remémorez, écrivez-le en ressentant si vous l’avez bien écrit.

L’étape trop souvent courante « je me demande si je vais réussir » qui est un reflet de votre dialogue interne est inexistante dans cette stratégie gagnante.

Apprenez à réussir en « shootant » votre dialogue interne, surtout en cas de doute.

Pour aller plus loin

Lisez l’excellent livre Apprendre à apprendre avec la PNL cité ci-dessus. Abordable et excellent.

Robert Dilts a analysé des stratégies gagnantes de personnes célèbres telles que Vinci et Holmes : Stratégies du génieMozart et Disney : Stratégies du génie, Aristote, Einstein… Son livre le plus simple où il aborde le sujet est Des outils pour l’avenir.

Si vous avez des remarques ou une bibliographie, laissez un commentaire.

Maîtriser votre dialogue interne à l’aide de la position de vos yeux

En Programmation NeuroLinguistique, les mouvements des yeux indiquent le canal sensoriel que vous utilisez :

  • vers le haut, vous utilisez votre canal visuel (vous faites appel à votre mémoire visuelle, les images, les couleurs).
  • à l’horizontal, vous utilisez votre canal auditif (vous vous remémorez ou stockez des sons).

Et vers le bas ?

Lire la suiteMaîtriser votre dialogue interne à l’aide de la position de vos yeux