Image

Le rapport Campbell ou l’éloge du végétalisme

En 1980, un médecin américain, Colin Campbell a mené une vaste étude épidémiologique en Chine (The China Study) portant sur 6500 personnes.  Des échantillons de nourriture de ce que mangeaient 100 personnes entre 35 et 64 ans de 65 différents comtés ont ainsi été analysés… Ainsi que leur sang et leurs urines.

Le rapport Campbell

Quelles sont les conclusions, de ce rapport, Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition ?

Les corrélations

En résumé, plus vous mangez de la viande et du lait, plus vous augmentez vos risques de maladies… Voici les plus courantes.

Maladie de coeur

Plus vous mangez de la viande, plus vous avez de chances d’avoir des problèmes de coeur.

En 1946, Dr Lester Morrison mena une étude sur 100 personnes ayant eu une crise cardiaque. 50 restèrent sur un régime américain normal, les autres devaient réduire ou exclure leurs consommation de viande, de lait et d’oeufs. Après 8 ans, 12 du premier groupe étaient toujours vivants, tandis que 28 du deuxième groupe survécurent.

Surpoids

Le régime amincissant conseillé est de ne manger que des fruits et des légumes et de faire de l’exercice.

Diabètes

Deux types de diabètes existent. Le premier se déclare jeune et le deuxième est souvent lié à un problème de poids.

  • Dans le diabète de type 1, les cellules du pancréas produisant l’insuline ont été détruites. Ce diabète se rapproche des maladies auto-immunes.
  • Dans le diabète de type 2, l’insuline produite n’a pas l’effet escompté, d’ouvrir des portes d’entrée de différentes cellules, dont celles des muscles, pour l’absorption du glucose .

Un régime basé sur une alimentation pauvre en graisses et en viande, complétée par des exercices a fait arrêter la prise d’insuline à 34 patients sur 40 en 26 jours.

Cancers du sein, de la prostate et du côlon

Un régime élevé en fibres baisse la prévalence du cancer du côlon et colorectal. Un lien existe entre le cancer de la prostate et la quantité de viande ingérée, par l’augmentation de l’IGF1, une hormone proche chimiquement de l’insuline. Les protéines animales et le calcium en excès, comme dans le lait, empêchent aussi la production de vitamine D « activée ». Il est donc recommandé d’éliminer sa consommation en viande et en lait.

Maladie auto-immunes

Des liens ont été établis entre prévalence de la sclérose multiple et la consommation de lait. La vitamine D empêche l’apparition de ces maladies.

D’autres maladies…

L’ostéoporose, les calculs rénaux, la maladie d’Alzheimer sont moins courantes dans le cas d’absorption de fruits et légumes, due à la présence d’antioxydants tels que Vit C et E. Le risque d’infarctus baisse de 22% en cas de prise de 3 portions de fruits et de légumes par jour.

Les recommandations

Le rapport insiste sur une alimentation végétalienne sans insister sur la prise de supplément vitaminiques. La combinaison naturelle est plus puissante que des suppléments séparés.

Voici les recommandations du rapport :

  • Manger tout ce que vous voulez en fruits et légumes et en céréales complètes.
  • Minimisez les céréales raffinées, l’huile de noix et d’olive, ainsi que le poisson.
  • Évitez la viande, la volaille, les produits laitiers et les oeufs.

Bref, adoptez un régime végétalien en minimisant votre consommation d’huile végétale.

Suppléments vitaminés…

Les vitamines à surveiller sont la D et la B12. La vitamine E et C ne se trouvent que dans les plantes tandis que le Sélénium se trouve à la fois dans les plantes et la nourriture animale.

  • Nous fabriquons la vitamine D en nous exposant au soleil 15 minutes par jour. Elle est ensuite activée et combat le cancer et les maladies auto-immunes. Le rapport conseille de prendre de la vitamine D en supplément pour les personnes vivant à l’intérieur ou qui vivent dans des climats froids. Une carence en Vitamine D entraîne un risque accru de fractures, d’ostéoporose, d’arthrose, et de maladies cardio-vasculaires. Beaucoup de personnes souffrent d’un déficit en vitamine D
  • La vitamine B12 est conseillée en supplément. Elle est secrétée par des microorganismes dans l’intestin des animaux y compris dans le nôtre. Nous n’en produisons pas assez et les légumes que nous mangeons n’en contiennent pas assez à cause de la production non-bio et de notre « propreté ». Il est donc conseillé d’en prendre. Les symptômes sont des engourdissements et des fourmillements dans les extrémités, une humeur changeante.

Etes-vous prêt à faire le saut ? Pour ma part, je mange de la viande une fois par semaine et me laisse encore beaucoup tenter par le fromage…

Pour aller plus loin

Consulter un site que j’aime bien sur la Nutrition crée par le journaliste scientifique Thierry Souccar.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les 3 types d'aliments du régime Campbell | Michel Diviné - 30 septembre 2016

    […] 2e édition de « Le plan Campbell » qui préconise un régime issu du rapport Campbell et d’études scientifiques. Je le suis depuis 15 jours et je me sens beaucoup mieux.Voici une […]

  2. Quelques sujets brûlants de nutrition | Michel Diviné - 19 octobre 2016

    […] Le premier sur le rapport Campbell. […]

Laissez une réponse

Afficher un lien vers mon dernier article

Comments links could be nofollow free.