Image

Le pouvoir des photos Irisame

Voici un article écrit par Catherine Mayet, qui pratique cette technique appelée Irisame

Je contemple une fleur de rhododendron rose. Immédiatement je ressens une piqure sur le côté gauche de ma poitrine. De nombreux soupirs et bâillements s’enchainent, un léger mal de tête m’envahit, je décide alors de m’allonger sur le lit.

A mon grand étonnement je me réveille 30 mn plus tard, une forte lumière jaune dans les yeux. Les douleurs ont disparu, je me sens légère, en paix et pleine d’énergie. Je comprends… Cette fleur est liée à ma mère décédée depuis longtemps. Cette photo du rhododendron rose est liée à la relation avec notre image maternelle.

Le phénomène Irisame

La contemplation de certaines photographies allège des souvenirs pénibles conscients ou inconscients. Cette méthode s’adresse aux personnes qui aiment être à l’écoute d’eux-mêmes. Ce phénomène, appelé Irisame, apporte la paix, élimine la culpabilité ou les fatigues d’origines anciennes. La photo choisie permet de remonter à la racine en conscience. Les effets se présentent en général sous la forme de bâillements ou de frissons.

  • Une cliente s’est ainsi souvenue d’un conflit ancien, sa démission de l’entreprise, source de son manque de dynamisme actuel plus de 15 ans après l’événement.
  • Une autre, face à une rose rose a fondu en larmes. Cette image a réveillé en elle le souvenir d’un deuil ancien et l’a ensuite emmenée à la maladie actuelle de son père. Après la séance elle s’est sentie soulagée et  apaisée.
  • Une troisième a ressenti pendant 3 semaines les effets d’une photo de peuplier sur des fractures qu’elle avait eues lors d’un accident de voiture ancien. Comme les ressentis étaient trop intenses, elle a gardé la photo sur sa table de chevet. L’information vibratoire transmise par la photo a amélioré son bien être.
  • Une autre s’est souvenue de la culpabilité qu’elle ressentait petite fille.

Imaginez une bulle d’air chargée du passé qui remonte à la surface pour mieux s’éliminer. Quand la bulle émotionnelle éclate à la surface, la douleur s’évanouit.

Les effets

Irisame élimine aussi les tensions liées aux transports en commun, soumis aux champs électriques, magnétiques, au bruit, aux odeurs etc …

Les praticiens de tai chi ou de médecine chinoise, ou les personnes ayant un ressenti intérieur sentiront nettement les méridiens concernés par la photo. Par exemple une photo de plage a des effets sur le méridien de la vésicule biliaire. Celle d’un coucher de soleil agit sur l’élément Rein Vessie : l’énergie part de la plante des pieds, monte aux reins par la colonne vertébrale, jusqu’à la tête pour redescendre sur le devant du corps.

Cette image ouvre un dialogue avec votre conscience

La contemplation d’une photo vous met en contact avec votre histoire émotionnelle. Lors d’une séance, des émotions ou des douleurs momentanées resurgissent. La photo résonne avec ce qui est resté en souffrance et non résolu,  consciemment ou non.

  • Le rhododendron rose est lié à un manque de dynamisme.
  • Le pavot violet est lié à la culpabilité.
  • Une photo de plage est lié au méridien de la Vésicule Biliaire.
  • Celle d’un coucher de soleil à Percé est lié au méridien du Rein.
  • Celle d’un peuplier agit sur le corps, sans interférence extérieure.

Notre corps garde en mémoire ce qui nous a heurté et ces « cristallisations » se mettent en mouvement lors de la contemplation d’une photo choisie.

Le processus Irisame

Voici les différents effets que vous pouvez ressentir :

  • Un allègement des stress et de la fatigue d’origine psychique.
  • L’émergence de qualités qui nous manquent
  • La compréhension de comportements inadaptés.
  • Une dépollution des tensions nerveuses  d’origine diverses.
  • Un accès à la méditation.
  • Une reconnexion à l’harmonie, à la paix intérieure.

Pour en savoir plus, contactez Catherine Mayet au 06 19 28 40 20 ou consultez ses 2 sites :  La photo qui vous parle ou IrisameVous pouvez aussi laisser un commentaire.

One Response to “Le pouvoir des photos Irisame”

  1. 100lys
    2 janvier 2013 at 20 h 36 min #

    Ravie d’avoir découvert cette méthode…cela me fait penser à l’exercice de la pleine conscience …En effet c’est dans le calme que la conscience se modifie tout comme le regard qu’on se pose dans la Nature…Il y a un autre truc que je m’y prends souvent c’est de regarder le pied droit..et là, c’est le catharsis assuré ! Les émotions oubliés ou refoulés remontent en surface…

Laissez une réponse

Afficher un lien vers mon dernier article

Comments links could be nofollow free.