Image

Développer son intuition grâce à son pendule intérieur

Il est très simple et très facile de dialoguer avec son intuition, j’appelle cette technique, que j’ai inventée et qui s’apparente à de la PNL, le pendule intérieur.

Le pendule

Voici comment le calibrer, puis comment s’en servir.

Calibrer son pendule

Commencez par les deux exercices suivants :

  • Restez debout, les deux bras le long du corps et pensez : « je pense oui ».
  • Mettez-vous debout, les deux bras le long du corps et pensez : « je pense non ».

Ressentez-vous quelque chose se passer à l’intérieur de votre corps ? Penchez-vous plutôt en avant pour la première question, plutôt en arrière pour la deuxième question ? Allez-vous de droite à gauche ? La plupart du temps, les personnes penchent en avant pour le oui et en arrière pour le non. Cela peut différent pour vous. Si vous n’y arrivez pas tout de suite, recommencez l’expérience de temps en temps. Jusqu’à ce que le mouvement soit net.

Vous pouvez affiner votre pendule intérieur avec deux autres questions. Mettez-vous toujours debout, les deux bras le long du corps.

  • Pensez : « Peut-être »
  • Pensez :  » je ne sais pas ».

Sentez où votre corps veut aller. Quelquefois il tourne en rond, ou il va de droite à gauche.

L’utiliser

Maintenant que vous l’avez calibré, vous pouvez vous poser d’autres questions dont vous ignorez la réponse. il est très important que la question soit précise. Par exemple, si vous vous posez la question « je vais au musée », la réponse risque d’être « oui » parce que vous avez de fortes chances d’aller au musée dans les prochaines années. Alors, préférez la question « je vais au musée ce soir », ou, mieux « j’ai envie d’aller au musée ce soir ».

D’autres applications

Vous pouvez aussi utiliser votre pendule intérieur quand vous voulez choisir entre plusieurs réponses. Prenons un exemple, vous montez une pièce de théâtre et vous hésitez sur le nom à lui donner. Supposons que le premier nom soit : « on s’amuse bien ce soir » et le deuxième  » c’est la fête au casino ». Vous avez deux possibilités d’utiliser votre pendule intérieur :

  • La première est de faire comme précédemment. Vous vous mettez debout, les deux bras le long du corps et vous pensez « je choisis on s’amuse ce soir pour le titre de la pièce ». Ensuite, vous pensez « je choisis c’est la fête au casino pour le titre de ma pièce ». Sentez alors si votre pendule intérieur vous répond par l’affirmative, par la négative, par la dubitative ou par rien du tout. Dans les deux derniers cas, vous pouvez choisir un autre titre, comme « ce soir, c’est la fête au casino ».
  • La deuxième est d’utiliser des papiers au sol.  Prenez un papier pour vous sur lequel vous écrivez votre prénom et un papier pour chaque hypothèse et placez-les au sol en face de vous, en éventail. Puis, placez-vous sur votre papier et sentez si vous êtes attirés par un des autres papiers. Si vous n’êtes attirés par aucun, choisissez un autre titre. Vous pouvez aussi faire l’expérience d’aller sur chaque papier pour ressentir l’attirance qu’a le titre pour vous.

Vous pouvez ainsi varier les plaisirs.

Pour aller plus loin

Lisez mon dernier livre A chacun sa place : Les constellations familiales en 85 exercices où je détaille cet exercice.

5 Responses to “Développer son intuition grâce à son pendule intérieur”

  1. 100lys
    11 février 2013 at 13 h 17 min #

    J’adore ces exercices que vous proposez 🙂

    • Michel Diviné
      11 février 2013 at 22 h 35 min #

      Avec plaisir….

  2. Gil
    24 février 2015 at 11 h 25 min #

    bonjour , technique très fiable, précise, cependant il est conseillé de formuler une « affirmation » précise car la formulation question n’est pas bien reçue.

    j’ai créé une vidéo pour expliquer la technique fort similaire à celle que vous présentez.
    http://www.dailymotion.com/video/x126jgd_tester-les-codes-barres-toxiques_tech?search_algo=2

    portez vous bien
    Gil Lisez mon dernier article Belle Année 2015, renouveau indispensable.My Profile

    • Michel Diviné
      24 février 2015 at 12 h 00 min #

      J’ai regardé votre vidéo… Je ne vois pas l’intérêt de la respiration. De plus, il est important de calibrer la réponse du corps ; elle est quelquefois différente. Je ne comprend pas la différence fondamentale entre « je suis une femme » et « est-ce que je suis une femme ? »
      Content de partager cette expérience.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Du non-objectif de la philosophie | Brèves de picologue - 30 octobre 2016

    […] à dire un phénomène de la nature sur lequel il est possible de s’appuyer comme un pendule intérieur. Elle parle de philosophie sans jamais donner d’exemple. Elle n’aide pas à être en […]

Laissez une réponse

Afficher un lien vers mon dernier article

Comments links could be nofollow free.