Pourquoi revenir au temps présent ?

Dans beaucoup de thérapies, comme dans la méditation pleine conscience ou la méthode Vittoz, il est conseillé de revenir au temps présent en portant son attention sur un de vos 5 sens, la vision, l’ouïe, l’odeur, le goût ou vos sensations physiques, telles que la respiration. Quel est l’intérêt d’un tel processus ?ObserverJ’en vois deux : soit distraire sa pensée pour minimiser une émotion désagréable, soit prendre de la distance vis-à-vis d’elle pour avancer. Dans le premier cas, nous sommes dans la première étape des 6 étapes pour aller mieux. Dans le deuxième cas, nous sommes à l’avant-dernière étape, celle d’oser avancer.

Minimiser une émotion désagréable

Quand vous êtes légèrement perturbé par une émotion désagréable, provoquée par une pensée, vous pouvez vous en distraire sans aller dans cette pensée, en pensant à autre chose :

  • En portant attention à ce qui vous entoure : votre environnement VAKO visuel, sonore, kinesthésique, comme votre respiration ou votre marche, ou olfactif.
  • En allant dans un lieu sûr imaginaire qui vous ressource.
  • En faisant un geste, en prononçant une parole, en imaginant un rayon de lumière guérisseur ou une spirale inversée.

Ces pratiques vous permettent de vous échapper, de remettre à plus tard votre perturbation interne. L’inconvénient de cette pratique est qu’elle ne vous guérit pas, elle vous permet simplement de baisser votre tension intérieure. Et, quand la tension est trop importante, cela ne suffit pas. Vous pouvez alors demander à autrui de vous serrez fortement dans ses bras. Comme dans la thérapie de l’étreinte, cela vous permettra de calmer efficacement votre tension interne, sans aller dans vos pensées perturbatrices.

Oser avancer en 3 étapes

Après avoir soigné vos traumas, liés à votre naissance, votre vie personnelle ou familiale, vous êtes spontanément plus en paix et avez acquis un certain savoir faire. Vous êtes alors capable d’aller dans la pensée négative originale en prenant du recul sur vos émotions.  Vous pouvez revenir dans le temps présent, en paix, première étape pour oser aller bien.  Faisant appel à votre cerveau rationnel, pensant et non instinctif, vous êtes alors capable de choisir, en pleine conscience, votre objectif. Est-il de ?

  • Baisser votre émotion ? Vous pouvez pratiquer l’EFT.
  • Monter en énergie ? Vous pouvez imaginer vos exploits passés en identifiant vos ressources.
  • Cicatriser un trauma résiduel ? Faites un pont d’affect pour l’identifier et le cicatriser avec la technique du papillon, venant de l’EMDR. Si vous n’y arrivez pas, vous êtes capable de demander de l’aide en toute connaissance de cause.
  • Prendre une décision ? Faites appel à votre intuition, votre « pendule intérieur ».
  • Juste profiter de la vie ? Comme le dit une amie « Et j’apprends, avec une persévérance dont je suis fière, à être de mieux en mieux en contact avec toute la richesse (la complexité) de ma vie intérieure croisée avec tout ce qui m’est extérieur (les autres, ceux que j’aime et ceux qui me dérangent, et .. le « monde ») ». Et vous pouvez même entrer en transe pour le plaisir, en contact avec le monde qui vous entoure.

Une fois votre objectif posé, vous pouvez aborder les 2 autres temps : réfléchir et décider pour votre bien. La dernière et sixième étape sera d’être bien, même si les autres vont mal, pour contribuer à leur bien-être.

En conclusion

 Revenir au temps présent n’est qu’un premier pas. Si vous ne connaissez ni technique de cicatrisation des traumas, ni technique d’identification de vos pensées négatives pour vous en débarrassez, comme dans les thérapies cognitives, cela ne suffira pas. Vous aurez besoin d’aide.

Si vous connaissez certaines de ces techniques, cela vous aidera à vous dissocier pour mieux guérir, avancer sur votre chemin de vie et en profiter en pleine conscience.

Pour aller plus loin

Quelques livres de base :

 Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Un rayon de lumière guérisseur

Cette technique peut être utilisée dans le cas de douleurs physiques. Cela peut aussi vous aider pour faire disparaître une souffrance émotionnelle. Plus vous la pratiquerez, plus vous pourrez faire appel à cette technique de manière rapide.Rayon de lumière

Cette technique vient de la Programmation NeuroLinguistique et a été reprise par Francine Shapiro dans son livre en anglais Getting Past Your Past: Take Control of Your Life With Self-Help Techniques from EMDR Therapy

Créez votre rayon de lumière guérisseur

Commencez par la pratiquer dans un lieu où vous vous sentez confortable.

Imaginez-vous les deux pieds bien ancrés au sol, la tête reliée à l’univers et à une énergie universelle. Inspirez, inspirez l’énergie de ce qui vous entoure et soufflez. Respirez et soufflez régulièrement. À chaque fois que vous soufflez, expirez l’air en conscience de vos poumons. Inspirez l’énergie de l’air ambiant et soufflez ce que vous voulez laisser partir.

Imaginez une couleur qui représente la guérison. Imaginez-vous dans un endroit spécial dans lequel vous vous placez et vous ressentez cette force bienveillante de guérison, comme dans un cocon dans lequel vous vous réfugiez. Ajoutez-y des vibrations, des sons, des mains de fées qui parcourent votre corps, le scanne et qui sont capable de le réparer, de guérir les différentes parties de votre corps.

Revenez à cette sensation de couleur. Laissez-la vous pénétrer par le haut de votre corps, par votre tête, et laissez-la se répandre à l’intérieur de votre corps. Au fur et à mesure que cette lumière envahit votre corps, répétez les phrases suivantes :

J’accepte la guérison, j’accepte d’aller mieux, j’accepte d’aller de mieux en mieux. J’accepte de me sentir bien à l’intérieur de mon corps, j’accepte la capacité de mon corps à guérir naturellement. J’accepte l’énergie universelle et les bienfaits qu’elle peut me procurer pour m’aider à aller de mieux en mieux.

Maintenant, nommez cette énergie bénéfique, cette lumière qui pénètre par votre tête et qui envahit votre corps. Vous pouvez l’appeler « laser, guérison, source de guérison, paix, amour, amour universel »… Laissez venir à vous un mot qui vous rappellera ce processus d’une lumière bienfaisante pénétrant votre corps et qui accélère votre guérison physique et émotionnelle.

Faites appel à cette lumière quand vous en avez besoin

Quand vous vous sentez perturbés, concentrez-vous sur votre sensation physique. Si c’est une sensation émotionnelle, identifiez dans quelle partie de votre corps vous la ressentez le plus. Ensuite, posez-vous les questions suivantes :

  • Si cette sensation avait une forme, quelle serait-elle ?
  • Si cette sensation avait une taille, quelle serait-elle ?
  • Si cette sensation avait une couleur, quelle serait-elle ?
  • Si cette sensation avait une température, quelle serait-elle ?
  • Si cette sensation avait une texture, quelle serait-elle ?
  • Si cette sensation avait un son, quel serait-il ?

Quand vous lui aurez donné ainsi une forme, une taille, une couleur, une chaleur, une texture ou un son à votre perturbation physique, faites appel à votre rayon de lumière cosmique guérisseur. Laissez la lumière, appelée du mot que vous avez identifié précédemment, pénétrer le haut de votre tête, et aller directement à cette forme qui est à l’intérieur de vous et qui représente votre désagrément. Laissez cette lumière dissoudre cette douleur physique ou émotionnelle, laissez-la la désagréger. Cette lumière peut chauffer cette forme, la refroidir, la mettre en pièces, l’évaporer… Laissez cette lumière accomplir son travail de guérison.

Pour aller plus loin

Trois livres :

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Comment changer de croyance ?

Voici un exercice simple à faire si vous voulez changer une croyance négative en une croyance positive.

Changer de croyance

Inspiré d’un protocole de Robert Dilts, il se déroule en 6 points. Partez d’une pensée que vous avez envers vous quand vous vous sentez moins que parfait.

1. Prenez une pensée négative envers vous-même

Que pensez-vous de vous dans des cas où vous vous sentez « moins que parfait », quand vous vous excusez, quand vous regrettez un acte que vous avez commis ? Voici un exemple de croyance négative envers soi-même :

« je suis un gros feignant »

Si ce n’est pas le cas, prenez une autre croyance.

2. Qui vous l’a prononcée ?

Cherchez dans votre mémoire qui a bien pu vous prononcer cette phrase délicate « tu es fainéant » ou quelque chose d’approchant. Quelqu’un de votre famille ? Un faux-ami ? Revenez à cette scène quand quelqu’un vous la prononcée.

3. Donnez-lui de la compassion

Donnez de la compassion ou de la compréhension à cette personne, des ressources qui la rendent plus humaine.

4. Que deviens cette croyance ?

Que voulait-elle vous dire si maladroitement ? Qu’auriez-vous voulu qu’elle vous dise à la place ?

J’ai confiance en toi. Tu peux y arriver à ton propre rythme.

Cela vous plait mieux ? Alors gardez cette nouvelle croyance en tête.

5. Revivez votre vie jusqu’à aujourd’hui avec cette nouvelle croyance

Imaginez une ligne de vie où vous repartez depuis votre enfance. Et répétez-vous la nouvelle croyance positive.

6. Donnez-la à un ami cher

Une fois arrivé à aujourd’hui, donnez-la à un ami cher, à un de vos enfants. Prononcez-lui cette nouvelle croyance.

Tu peux avoir confiance en toi et y arriver en avançant à ton propre rythme.

Qu’en pensez-vous ? Est-ce possible ?

Pour aller plus loin

Deux livres de PNL sur les croyances et sur la ligne de vie.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Dompter son esprit pour accepter d’aller bien

Après avoir cicatrisé leurs traumas, certaines personnes continuent à ressasser leurs « problèmes ». Elles entrent dans une phase d’auto-allumage où l’esprit, tellement habitué à voir la vie en noir, continue sa course folle, comme sur un chemin sans fin.

Le chemin de la guérison

Comment aller plus loin ? En arrêtant l’esprit et en le mettant au diapason « de l’âme », qu’il commence à accepter d’aller bien et de voir la vie en rose. De passer du « non » ou du « oui, mais » au « oui ». Ensuite ? Nettoyer son corps, accepter sa voix intérieure et s’aider par la visualisation créatrice. Dans cet article, nous nous occupons de l’esprit, de le dompter et de célébrer ses besoins, même s’ils ne sont pas satisfaits, dans un journal de bienveillance.

Dompter l’esprit : passer de la pensée négative à la pensée positive

Les pensées internes négatives sont beaucoup plus polluantes que les paroles négatives prononcées à votre égard. Vous pouvez vous en apercevoir en écoutant l’audio « Comment augmenter son énergie divine ». Apprenez à repérer vos « non » ou vos « oui, mais » pour arrêter vos réflexes automatiques auto-destructeurs.

Passer du « non » au « oui à la vie »

Vous dites souvent « non » ou « oui, mais » ? Vous avez du mal à rester dans une conversation ? Vous vous tenez sur le pas d’une porte ? Vous avez à la fois une tendance morbide (je ne reste pas) et un besoin de sécurité (je dis non pour ne pas m’engager).

Passer du « oui mai » au « oui » sans condition

Scénario de l’Analyse Transactionnelle, le « oui, mais » est celui d’une victime permanente. Quand un sauveur s’approche et propose une solution, la victime répond « oui, mais ». Quelquefois, elle attend le père Noël qui, d’un coup de baguette magique, résoudra tous ses problèmes sans faire le moindre effort.

Le chemin est alors long pour aller du « oui, mais » à « qu’est-ce que je pourrais faire pour aller mieux », d’accepter d’aller voir ce qui se passe à l’intérieur de soi, prendre conscience de son besoin, oser prendre sa part de responsabilité et demander éventuellement de l’aide.

Puis, vous aurez de plus en plus confiance dans la vie et direz « oui » à celle-ci en permanence. Si un événement surgit qui vous est désagréable, une nuit noire de l’âme, vous pouvez vous poser la question « que suis-je en train d’apprendre ? »

Positiver ses pensées « je m’aime, même si… »

Plusieurs techniques existent. En voici 2 qui sont très simples :

  • L’EFT est une bonne technique pour positiver ses pensées quand vous en avez conscience. Vous tapotez un point nommé « point karaté » situé sur le bord externe de la main tout en disant : « je m’aime, même si j’ai peur, même si je suis anxieux, même si j’ai cette pensée négative, même si je ne m’aime pas ».
  • Vous pouvez aussi utiliser la technique du papillon de l’EMDR, croiser vos mains sur vos épaules et les tapoter, juste pour abaisser votre niveau de détresse.

Vous en trouver d’autres, utiliser une spirale, changer la position de vos yeux.ou d’autres.

Célébrer ses besoins et faire le deuil

Puis, vous en profiterez pour célébrer vos besoins en toute circonstances en tenant un journal de bienveillance.

  • Notez les états que vous voulez vivre dans la journée. « Aujourd’hui, je voudrais vivre la joie et la détente… »
  • Notez les événements qui vous ont été agréables et célébrer les besoins ainsi satisfaits. « J’ai vécu le partage avec des amis avec qui j’ai déjeuné ».
  • Notez les événements qui vous ont été désagréables et célébrer aussi vos besoins insatisfaits. Je suis triste d’avoir raté un rendez-vous et je célèbre mon besoin de respect mutuel.

Vos profiterez ainsi de vos pensées pour célébrer vos besoins.

Pour aller plus loin

Voici quelques lectures qui vous seront bénéfiques…

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Contrôler son stress grâce à une simple spirale…

Voici 3 techniques données par Francine Shapiro, qui a inventé la psychothérapie EMDR, dans son dernier livre, Getting Past Your Past: Take Control of Your Life With Self-Help Techniques from EMDR Therapy de la  plus simple, la spirale, à la plus riche, les 4 éléments…

Imaginez un événement perturbant qui vous met en détresse au maximum à trois sur une échelle de zéro à 10. Si le niveau de détresse est supérieur à 3, il est peut être préférable de vous faire assister dans le cadre d’une thérapie brève, du genre psychothérapie EMDR.

La spirale inversée

Cette technique est très simple et peut fonctionner à merveille.

  1. Amenez une image qui représente cet événement devant vous.
  2. Quand vous pensez à l’image, notez la perturbation dans votre corps.
  3. Maintenant imaginez que cette sensation soit de l’énergie. Si c’est une spirale d’énergie, notez sa direction : bouge-t-elle dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens opposé ?
  4. Faites appel à votre imagination et changez doucement la direction de la spirale dans votre corps. Si par exemple, elle tourne dans le sens des aiguilles, changez-la dans le sens opposé.

Notez ce qui se passe dans votre corps. Le plus souvent, la détresse commence à disparaître quand on change la direction de la spirale. Continuez jusqu’à ce que vous vous sentiez confortable. Si cela ne fonctionne pas dans un sens, essayez dans l’autre sens et notez si la détresse diminue.

Le lieu sûr

 Cette technique est « la » technique de référence de la psychothérapie EMDR. Elle est utilisée à la fin de l’entretien pour que le client puisse repartir en toute sérénité et sécurité.

  • Dites-vous que tout ce que vous allez vivre pendant cet exercice vous sera agréable. Si un événement désagréable survient, vous le placez dans un congélateur pour le traiter une autre fois.
  • Imaginez un lieu où vous vous sentez en sécurité, un lieu réel ou imaginaire (à la plage, à la campagne, dans l’eau, à la montagne, dans votre lit ou votre bain si vous voulez).
  • Tapotez-vous alternativement les épaules par la méthode du papillon pour augmenter la sensation agréable.
  • Laissez venir des images, des sensations bénéfiques, des paroles positives. Dans quelle partie du corps placez-vous votre sensation de sécurité ? L’associez-vous à une image, des couleurs, des sensations, des paroles ?
  • Avez-vous un objet chez vous qui peut vous rappeler ces sensations ou ces couleurs (un tableau, un objet sur une table, une peluche, un coussin ?) Si oui, pensez à cet objet en tapotant vos épaules.

Voilà, le tour est joué. Quand vous penserez à l’objet, vous vous sentirez en sécurité. Cela s’appelle un ancrage en hypnose et en PNL.

Les 4 éléments : la terre, l’air, l’eau et le feu

Francine Shapiro ne connaît pas le métal, le 5e élément de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise). Dans son protocole, nous passons en revue les quatre autres pour nous reconnecter à notre environnement.

  • La terre : prenez conscience des deux pieds qui sont sur le sol et sentez et la chaise qui vous supporte. Regardez autour de vous et remarquées trois nouvelles choses. Qu’est-ce que vous voyez, qu’est-ce que vous entendez.
  • L’air : respirer pour se centrer. Utiliser votre exercice favori si  vous en avez un. Sinon, inspirer en comptant quatre secondes, tenez votre inspiration pendant deux secondes et soufflez pendant quatre secondes. Faites ceci une douzaine de fois.
  • L’eau : calme et contrôlé. Vérifier votre salive dans votre bouche. Salivez encore plus en bougeant votre langue à l’ intérieur et en imaginant que vous goûtez un citron ou un chocolat. La bouche est souvent sèche lors de stress car celui-ci arrête le système digestif pour mieux fuir ou combattre.
  • Le feu : allumer votre imagination. Amener l’image de votre lieu sûr ou d’une ressource positive. Sentez-la dans notre corps.

Quand vous mélangez les quatre éléments, vous pouvez vous sentir en sécurité à partir de vos pieds, de votre centrage lié à l’air, la salive que vous produisez et le feu qui allume votre imagination pour amener une image où vous vous sentez en sécurité.

Si vous avez des questions, laissez-moi un message

Souffrez-vous d’insomnie ?

Voulez-vous dormir comme un bébé ? Les troubles du sommeil touchent 20% de la population et peuvent avoir plusieurs causes : transgénérationnelles ou personnelle.

Quelles sont les idées reçues les plus fréquentes, quels sont les symptômes et comment résoudre ces troubles par des thérapies brèves ?

Les idées reçues

  • Vous ne fermez pas l’oeil de la nuit ? Les insomniaques ne se souviennent pas des périodes de sommeil. en réalité, ils bénéficient de période de sommeil.
  • On a besoin de moins de sommeil avec l’âge ? Seulement le rythme change. Plus de siestes et le sommeil vient plus tôt dans la soirée.
  • Le sommeil avant minuit compte double ? Il favorise le sommeil lent profond qui repose le corps. Le sommeil paradoxal, qui favorise le fonctionnement du cervau, augmente plus tard.
  • Compter les moutons aide à s’endormir ? Videz plutôt votre cerveau en vous imaginant dormir dans les bras de votre ange gardien.

Quelques symptômes de troubles du sommeil

  • Avez-vous du mal à vous endormir ? Vous repoussez peut-être le moment de vous allonger. Cela peut venir de votre peur de mourir (si je m’allonge, je meurs) lié à un syndrôme d’Hamlet ou du film d’horreur que vous venez de voir à la télévision.
  • Vous vous réveillez vers 3 heures du matin ? C’est l’heure du foie (entre 1 et 3 heures) en Médecine Traditionnelle Chinoise. Il se remet à fonctionner pour votre réveil. Alors mangez léger avant d’aller vous coucher, jeûnez ou nettoyez votre foie.
  • Vous vous réveillez de manière aléatoire ? Vous vous faites du souci pour quelqu’un ou un événement particulier vous trotte dans la tête.

Quelques trucs

  • Réassocier votre lit au sommeil. Levez-vous si vous n’arrivez pas à dormir et ne vous recouchez que si vous avez envie de dormir. 70% des personnes ont des résultats positifs en 2 à 3 semaines.
  • Faites ce dont vous avez le moins envie de faire quand vous vous réveillez la nuit : repassez votre linge, faites votre comptabilité, passez le balai (et non l’aspirateur pour ne pas réveiller vos voisins…). Cette technique a été préconisée par Milton Erickson.
  • Prenez le temps de vous relaxer avant d’aller vous coucher : tisanes, douche, musique, bougie…
  • Respectez votre rythme circadien en vous calant sur votre cycle de sommeil d’une heure et demie à deux heures en fonction des personnes.

Quelques thérapies brèves

Vie saine, hypnose, EMDR et constellations familiales résolvent la plupart des insomnies.

  • Mangez léger et respectez votre foie en évitant de manger copieusement du gras ou de boire de l’alcool le soir. Pratiquez la réflexologie.
  • Anticipez votre sommeil grâce à l’hypnose.
  • Nettoyez vos traumas par la pratique de l’EMDR. Vous pouvez le pratiquer pour vous, comme l’EFT, avant de dormir.
  • Soyez en paix avec votre famille grâce aux constellations familiales. Vous accepterez d’être en paix avec les morts et les vivants, tout en étant allongé.

Pour aller plus loin

En français

En anglais
Des liens intéressants

Vous avez des remarques ? Laissez-moi un commentaire.

Comment se débarrasser de ses pensées négatives ?

Vous avez des idées récurrentes qui ne mènent à rien ? Vous vous faites un sang d’encre pour vos enfants, vos parents, votre famille ou pour toute la planète ? Comment faire pour arrêter le processus ?

Se poser des questions en permanence fait baisser l’énergie et perdre la connexion avec le temps présent, son centre et son âme… Comment arrêter ce processus énergétivore ? En revenant dans le temps présent grâce aux 5 sens, en « musclant » son esprit ou en soignant son corps.

Avec les 5 sens

Vous arrêtez de vous fixer sur le passé ou l’avenir en reprenant place dans le présent en faisant appel à un ou plusieurs sens de votre corps.

Avec un seul sens :

Passons en revue le kinesthésique, le visuel et l’auditif, un peu de VAKO

1. En jouant avec votre corps

Voici quelques techniques…

  • Le plus facile et le plus courant est de prendre conscience de sa respiration…  C’est le plus simple, vous vous concentrez sur votre respiration, sur l’inspir et sur l’expir. A l’expir, vous vous détendez et chassez les pensées. Le yoga et le pranayama sont des techniques centrées sur la respiration.
  • Vous pouvez aussi changer la position de vos yeux pour vous centrer et arrêter votre dialogue interne…
  • Vous pouvez vous concentrer sur votre respiration pour calmer votre coeur grâce à la cohérence cardiaque.

Toutes ces techniques sont efficaces, à condition de vous entraîner.

2. En faisant venir une image.

Vous avez plusieurs techniques visuelles à votre disposition :

Vous en trouverez sûrement d’autres. 

3. En émettant une pensée « contre-feu »

Là aussi, vous avez l’embarras du choix. En cas d’apparition intempestive de pensées négatives vous pouvez penser :

L’important n’est pas tant ce que vous dites que l’intention qui y est associée.

En combinant vos sens :

Voici 2 exemples :

  • Respiration et pensée : telle que Stop mental. En visualisant une rose sous le nez dont on respire la senteur.
  • Image et pensée : visualisez vos pensées sous forme d’image, comme un nuage qui s’en va, poussé par le vent. La circulation de la respiration dans le corps, inspirez dans les mains, dans les pieds, soufflez dans les pieds ou dans les mains.

Vous avez un audio complet sur le site divine lumière.

En prenant soin de son esprit

Après avoir découvert comment faire face « instantanément » aux pensées négatives, vous pouvez vous en occuper en allant à leurs racines, les traumas qui en sont à l’origine et en augmentant votre résistance à la rumination.

1. En cicatrisant le passé

Un trauma engendre une pensée négative. La plus courante est « je suis en danger ». Passer de la peur du danger à la paix est un processus clé. La technique la plus efficace est l’EMDR. Elle traite le trauma et la croyance négative.

2. En étant en paix avec ses parents

Si vous êtes en paix avec vos parents, vous êtes en paix avec la vie. Les constellations familiales favorisent ce processus.

3. En méditant

En prenant du temps pour vous, vous entraînez votre esprit à faire le vide. Vous avez un audio complet sur le site divine lumière.

4. En cherchant le besoin correspondant

Tenez un journal de bienveillance dans lequel vous notez :

  • Vos états désirés de la journée.
  • La célébration de ce qui vous a plu, des besoins que vous avez satisfaits.
  • Le deuil de ce qui vous a déplu, des besoins que vous n’avez pu satisfaire.

Vous pourrez ensuite vous connecter plus facilement à ce qui est vivant en vous, vos besoins et trouverez plus facilement le besoin à satisfaire derrière la pensée négative.

En soignant son corps

Un corps « faible » ne peut vous aider. Il est recommandé de vous en occuper si vous voulez rester tonique dans vos pensées.

1. En pratiquant une activité physique

Faites de l’exercice une demi-heure par jour. L’activité physique est « anti-dépresseur », améliore les réflexes, la mémorisation, la digestion…. Pratiquez les Les 5 tibétains : Secrets de jeunesse et de vitalité. Regardez la vidéo correspondante.

2. En mangeant sainement

Mâchez 50 fois, évitez de manger de la viande qui demande du temps à être digérée, mangez légèrement le soir avant de vous coucher, mangez assis, buvez 1,5 litres d’eau par jour, jeûnez de temps en temps.

Vous avez d’autres conseils dans le livre de Deepack Chopra Santé parfaite – Guérir, rajeunir et vivre heureux avec la médecine indienne

3. En surveillant votre foie

En Médecine Traditionnelle Chinoise, la « rumination » est liée à la rate. Nettoyer votre foie, qui est notre centrale chimique d’épuration, vous fera perdre du poids et améliorera votre légèreté de l’être. Nous en avons pratiquement tous besoin.

Vous pouvez lire :

Vous avez pu faire connaissance avec de nombreuses techniques. Commencez dès maintenant avec celle qui vous semble la plus facile, puis, persévérez. Comme le dit Bert Hellinger :

Il faut être courageux pour être heureux.

Alors profitez de la vie. Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire…

La cohérence cardiaque, ou comment se faire du bien en respirant régulièrement

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque ?

En calmant son coeur, on se calme l’esprit. En respirant calmement, le coeur bat en « cohérence » avec le cerveau. Ses variations de battement deviennent régulières. Sa fréquence augmente quand vous inspirez et elle diminue quand vous soufflez. Votre stress éventuel diminue. Si vous vous entraînez à inspirer et à souffler de manière régulière, vous entraînez votre coeur à varier sa fréquence de manière régulière et vous vous faites du bien.

 Voulez-vous vous entraîner ?

Lire la suiteLa cohérence cardiaque, ou comment se faire du bien en respirant régulièrement

10 idées pour se protéger du stress

Que faire pour faire face au stress ? Voici quelques suggestions… Demandez de l’aide et de l’empathie. Notez les événements stressants pour les aborder « à froid » avec un ami. Cicatriser les souvenirs traumatisants grâce à l’EMDR. Pratiquez une activité physique de préférence dans la nature. Mangez sainement (pas d’excitant). Méditer 10 mn chaque jour. Pratiquez … Lire la suite10 idées pour se protéger du stress