Dépressions, antidépresseurs, le dernier livre de P. Even et B. Debré

 J’ai beaucoup aimé Dépressions, antidépresseurs : le guide le dernier livre de P. Even et Bernard Debré.

Voici un article recensant une partie de son contenu en indiquant la subjectivité de ces « maladies » et l’effet des psychotropes…

Lire la suiteDépressions, antidépresseurs, le dernier livre de P. Even et B. Debré

Etes-vous souvent en colère ?

La colère est une émotion mal-aimée et trompeuse. Elle est protéiforme, mélange de sensations physiques ancestrales, dirigée par la peur ou par la tristesse. Malheureusement, elle est souvent un piège et nous aveugle.

Voici quelques sujets de réflexion qui vous permettront de mettre à votre conscience sa dynamique et non de la vivre. Cet article comprendra 3 parties. Voici la première sur la colère, manifestation de vie ou d’impuissance personnelle cachée.

Lire la suiteEtes-vous souvent en colère ?

Comment prendre du recul sur ses émotions ?

Qu’est-ce que cela vous fait d’être en colère ? La question vous paraît saugrenue ? Elle vous permet pourtant de prendre du recul sur vos émotions.

Il est utilisé dans le protocole des addictions de R. Dilts pour surmonter le « craving », l’envie pressante de consommer.

Ce protocole très simple utilise 3 positions au sol et un aller retour

Prenez 3 papiers que vous mettez au sol. Inscrivez si vous voulez sur chaque papier : état initial, recul et centré. L’état centré est éloigné de l’état de recul.

Vous allez faire un chemin aller (1. retour en arrière), de l’état initial au centrage et un retour (2. aller en avant), du centrage à l’état initial.

1. En arrière

1.1 Quelle est la situation stimulante de votre état ?

Prenez une situation qui vous met dans un état « pas possible ». Voici quelques exemples.

  • Vous avez envie de fumer et vous ne fumez pas.
  • Votre ami vous demande « tu m’aimes ? »

Vous avez l’embarras du choix. Ensuite notez votre sensation quand vous êtes dans cette situation.

  • Je ressens un vide dans l’estomac.
  • Je suis complètement abattu.

C’est important pour la suite, pour la question suivante. Reculez maintenant sur le papier « recul ».

1.2. Qu’est-ce que cela vous fait de vous voir dans cet état ?

C’est la question de Virginia Satir « qu’est-ce que cela te fait d’être en colère, ou triste, ou peureux ? » Quand vous êtes sur la position dite « recul », posez-vous la question suivante une première fois.

Quand tu vois X qui a envie de fumer et qui ressent cette boule à l’estomac, que ressens-tu et qu’as tu envie de lui dire ?

Vous êtes ainsi dissocié, vous prenez du recul sur vous-même en étant sur un papier différent. Notez la réponse « elle est bête, stupide, elle fait toujours la même chose, elle pourrait changer de stratégie… » La plupart du temps, ce message n’est pas très empathique. C’est pour cela qu’il est important de se centrer.

1.3. Se centrer

Retrouver un état agréable, un lieu sûr, chez vous au chaud, sur une plage, avec votre chien ou votre chat… Décrivez  cet état et ancrez-le avec un geste.

  •  je me sens « indéboulonnable » et j’ai les 2 pieds ancrés au sol.
  • je me sens légère et mes 2 mains font des papillons.
  •  je me sens détendu et je me mets la main sur le coeur.

 Restez dans cet état dit « centré » et entamez le retour.

2. Le retour

Vous allez vous donner un conseil en restant centré.

2.1 Qu’est-ce que cela vous fait de vous voir dans cet état, en étant centré ?

Revenez sur le papier « je reste centré » et posez-vous cette question :

Avec cette légèreté, détente, indestructibilité, que puis-je dire à X qui ressent, par exemple, une boule à l’estomac ?

Laissez venir un conseil, en étant centré. Voici quelques réponses possibles : respire, va faire un tour dehors, téléphone à un ou une amie, bois un verre d’eau, etc.. Notez ces réponses.

2.2 Retour à la case départ

Revenez au papier de départ « position initiale » et recevez le message que vous avez noté.

Je suis face à la situation initiale, et une petite voix me dit « respire… » Quel effet me fait ce conseil ?

Et voilà, vous avez fait l’aller et le retour. Vous avez pris du recul sur vos émotions. Qu’est-ce que cela vous fait d’avoir été capable de prendre du recul sur vos émotions ?

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Souffrez-vous d’insomnie ?

Voulez-vous dormir comme un bébé ? Les troubles du sommeil touchent 20% de la population et peuvent avoir plusieurs causes : transgénérationnelles ou personnelle.

Quelles sont les idées reçues les plus fréquentes, quels sont les symptômes et comment résoudre ces troubles par des thérapies brèves ?

Les idées reçues

  • Vous ne fermez pas l’oeil de la nuit ? Les insomniaques ne se souviennent pas des périodes de sommeil. en réalité, ils bénéficient de période de sommeil.
  • On a besoin de moins de sommeil avec l’âge ? Seulement le rythme change. Plus de siestes et le sommeil vient plus tôt dans la soirée.
  • Le sommeil avant minuit compte double ? Il favorise le sommeil lent profond qui repose le corps. Le sommeil paradoxal, qui favorise le fonctionnement du cervau, augmente plus tard.
  • Compter les moutons aide à s’endormir ? Videz plutôt votre cerveau en vous imaginant dormir dans les bras de votre ange gardien.

Quelques symptômes de troubles du sommeil

  • Avez-vous du mal à vous endormir ? Vous repoussez peut-être le moment de vous allonger. Cela peut venir de votre peur de mourir (si je m’allonge, je meurs) lié à un syndrôme d’Hamlet ou du film d’horreur que vous venez de voir à la télévision.
  • Vous vous réveillez vers 3 heures du matin ? C’est l’heure du foie (entre 1 et 3 heures) en Médecine Traditionnelle Chinoise. Il se remet à fonctionner pour votre réveil. Alors mangez léger avant d’aller vous coucher, jeûnez ou nettoyez votre foie.
  • Vous vous réveillez de manière aléatoire ? Vous vous faites du souci pour quelqu’un ou un événement particulier vous trotte dans la tête.

Quelques trucs

  • Réassocier votre lit au sommeil. Levez-vous si vous n’arrivez pas à dormir et ne vous recouchez que si vous avez envie de dormir. 70% des personnes ont des résultats positifs en 2 à 3 semaines.
  • Faites ce dont vous avez le moins envie de faire quand vous vous réveillez la nuit : repassez votre linge, faites votre comptabilité, passez le balai (et non l’aspirateur pour ne pas réveiller vos voisins…). Cette technique a été préconisée par Milton Erickson.
  • Prenez le temps de vous relaxer avant d’aller vous coucher : tisanes, douche, musique, bougie…
  • Respectez votre rythme circadien en vous calant sur votre cycle de sommeil d’une heure et demie à deux heures en fonction des personnes.

Quelques thérapies brèves

Vie saine, hypnose, EMDR et constellations familiales résolvent la plupart des insomnies.

  • Mangez léger et respectez votre foie en évitant de manger copieusement du gras ou de boire de l’alcool le soir. Pratiquez la réflexologie.
  • Anticipez votre sommeil grâce à l’hypnose.
  • Nettoyez vos traumas par la pratique de l’EMDR. Vous pouvez le pratiquer pour vous, comme l’EFT, avant de dormir.
  • Soyez en paix avec votre famille grâce aux constellations familiales. Vous accepterez d’être en paix avec les morts et les vivants, tout en étant allongé.

Pour aller plus loin

En français

En anglais
Des liens intéressants

Vous avez des remarques ? Laissez-moi un commentaire.

Quelles sont les 3 causes de l’angoisse et comment en sortir ?

Vous vous sentez mal, vous avez les genoux qui tremblent ou avez une boule dans la gorge ou dans le ventre ? Vous avez peur d’être seul, en insécurité ? Cela dure depuis longtemps ? Vous avez du mal à vous endormir ?

Quelle est la cause de cette angoisse et comment aller mieux ?

Lire la suiteQuelles sont les 3 causes de l’angoisse et comment en sortir ?

Un plan de vie. Quel plan de vie ?

Cet article a été suggéré par Rachel dans le cadre d’un festival de blog organisé par le site developpementpersonnel.org Ce mois-ci, le thème est « Un plan de vie est-il un frein au bonheur ? »

Savez-vous comment faire rire Dieu ? Annoncez-lui votre plan de vie.

Quelle est la meilleure position à adopter face à nos envies et nos désirs ? Devons-nous les imaginer remplis dans un plan de vie idéal pour pouvoir les acquérir, acquérir Amour Gloire et Beauté ? Je ne crois pas à un plan de vie tout tracé par notre esprit logique et rationnel. La vie est source d’expériences et de surprises. De plus, elle est conditionnée par notre système familial et nos traumatismes personnels. Je vous invite à aborder d’abord les aspects traumatiques de la vie avant de parler de sens et le chemin. Je me permettrai de faire référence à des événements personnels.

Notre comportement et nos expériences de vie sont conditionnés par nos traumatismes transgénérationnels et personnels.

Lire la suiteUn plan de vie. Quel plan de vie ?

Comment faire le deuil d’un être cher ?

Que se passe-t-il quand un être cher meurt ?

  • Nous sommes tristes de son départ et nous voulons inconsciemment le rejoindre. Des différentes étapes décrites par Elisabeth Kübler Ross, retenons la douleur. Plus la douleur est forte, plus elle sera courte.
  • Si le deuil persiste, si nous pleurons sans fin en fermant les yeux, nous sommes dans une dynamique de vengeance. « Comment as-tu pu me faire cela ? » dit inconsciemment la personne vivante à la personne défunte.
  • La personne vivante croit aussi qu’en souffrant, en expiant, elle soulagera la douleur de la personne morte. Triste illusion.
  • Le danger est de vouloir vivre dans une zone grise, « ni mort, ni vivant » dans laquelle nous serons en relation avec le défunt. Si nous acceptons de faire le deuil, nous quittons cette zone pour aller vers la vie. Plus nous acceptons la mort de l’autre, plus nous acceptons d’être en vie.

Que faire pour accélérer le processus de deuil ?

Comment sortir de la nuit noire de l’âme

Rien ne va plus, vous ne vous sentez plus connecté à une force bienveillante qui vous guide ? Des événements récents vous font douter de votre chemin ? Vous vous sentez vide d’énergie et de sens. Peut-être vivez vous la nuit noire de l’âme.

Que faire dans ce cas là ? Dites-vous que vous vivez une période de transformation et d’initiation. Vous vivez un lâcher prise de vos peurs. Vous les vivez pour apprendre à les traverser, à revivre tel un phénix qui renaît de ses cendres. Vous passez de votre esprit rempli de peurs existentielles à un amour inconditionnel de l’univers et de… vous-même.

Quelle aide pouvez-vous obtenir ?

Lire la suiteComment sortir de la nuit noire de l’âme