FMD ou Fasting Mimicking Diet

Je viens de terminer la lecture de « Le régime de longévité«  dernier livre de Valter Longo, inventeur du FMD (la marque est déposée). Il préconise d’effectuer quelques semaines par an une restriction calorique de 1000 calories environ, soit la moitié de la consommation normale et de privilégier les acides gras insaturés au détriment du sucre pour favoriser la cétose.Il précise aussi le régime à adopter pour vivre vieux en bonne santé y compris les exercices physiques. Voici un article précisant ses préconisations en le comparant avec le régime Campbell.

Lire la suiteFMD ou Fasting Mimicking Diet

Le régime Campbell en pratique

Voici la dernière phase, que vous deviez sûrement attendre impatiemment, la pratique de ce régime.completTestons votre motivation avant de passer à l’action : jeter et utiliser uniquement des aliments complets d’origine végétale.

La motivation

La motivation est intrinsèque. Cela signifie que vous avez envie de passer à l’action si celle-ci satisfait vos besoins importants : autonomie, clarté de l’objectif et soutien. Vous savez ce que vous avez envie de faire, vous avez envie de le faire et vous pensez avoir les ressources pour atteindre votre but. Thomas conseille de répondre aux questions suivantes pour tester vos chances de réussite :

  • Vous avez des raisons personnelles justifiant un désir profond de changer votre alimentation (poids, santé…) ?
  • Vous avez minimisé les obstacles (environnement, intellectuel et physique) ?
  • Vous avez les ressources nécessaires et confiance en vous pour changer de régime ?
  • Vous avez confiance dans votre nouveau régime et croyez en ses bienfaits ?
  • Votre régime est congruent avec votre image de soi et vos valeurs ?
  • Vous êtes soutenus par votre environnement personnel ou social ?

Avez-vous envie de passer à l’action ? Si ce n’est pas le cas, revoyez vos besoins fondamentaux, vos objectifs et vos ressources éventuelles. Si c’est le cas, lisez la suite.

Jeter et éliminer

Voici ce que vous devrez éliminer. Respirez bien avant de lire :

Tous les produits gras transformés :

  • Toutes les huiles en bouteille, beurre et margarine.
  • Toutes les sauces qui contiennent du gras, y compris la mayonnaise.
  • Tout (produit surgelé, sauces tomate ou autre) ce qui contient plus de 10% de calorie provenant de gras transformé.

Toutes les céréales transformées :

  • Les farines raffinées.
  • Les pâtes et les pains non complets.
  • Les paquets de céréales qui ne sont pas complètes.
  • Les paquets de riz raffiné comme le sushi de la photo.

Tout ce qui contient du sucre raffiné :

  • Bonbon, cookies, desserts surgelés…
  • Les barres chocolatés ou « énergisantes ».
  • Le chocolat transformé en poudre ou en tablette, mais le cacao est ok.

Tous les produits d’origine animale

  • La viande.
  • Les produits laitiers, y compris les yaourts et les fromages (et oui !!!!).
  • Le miel et les œufs.

Mais que reste-t-il ?

Utiliser

Il reste donc tous les aliments complets d’origine végétale : céréales, fruits et légumes dont les légumineuses pour les protéines végétales. Posez-vous les 2 questions : cela vient d’un animal ou d’une plante ? Est-ce complet ? Les gagnants sont :

Céréales complètes

  • Blé complet : pâtes complètes et couscous complet (et oui, cela existe). Pain complet, crackers.
  • Riz complet (brun, riz Basmati…).
  • Quinoa
  • Avoine complet. Céréales en boîte. C’est ce que je prends le matin. Les marques proposées sont américaines.. (General Mills Cheerios, Chex, Kix, Total)

Fruits et légumes : tout ce que vous voulez, frais ou surgelés

Légumineuses

  • Haricots de toutes sortes.
  • Lentilles
  • Pois chiches

Quelques substituts

Voici quelques exemples. Je ne les ai pas tous testés, loin de là car je préfère la simplicité.

  • La viande : pas grand chose si vous voulez manger complet.
  • Les produits laitiers : le lait par tous les remplaçants, soja, amandes, riz… le fromage par de la sauce de noix de cajou. La glace par des bananes congelées, du lait de soja et un peu de cacao.
  • Oeufs : remplacez les œufs brouillés par du tofu.
  • Huile : par rien ou de l’eau au fond de la poêle. Une recette de « vinaigrette » : du vinaigre balsamique ou de riz, de l’avocat, de l’eau, du concombre, des échalotes et de la moutarde.
  • Beurre et margarine : de la purée de prune ou de pommes.

Et le poisson ? 100 à 200 grammes par semaine si vous voulez. Voilà, vous êtes prêts pour vivre une nouvelle aventure en prenant soin de votre santé.

Pour aller plus loin

Deux interviews en anglais de T. Colin sur la mystification entre protéines et viande



Quelques vidéos du père et du fils

Une conférence du père

Trois interviews du fils.


Le livre de base

Un excellent DVD en duo avec Caldwell Esselstyn.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Quelques sujets brûlants de nutrition

Cet article fait suite à l’article sur les trois types d’aliments du régime Campbell. Il est le deuxième d’une série de trois et aborde quelques sujets brûlants de la nutrition. T. Colin Campbell et son fils Thomas recommandent une alimentation de gorille : que des plantes complètes.gorilla-1404316Les sujets abordés sont les plantes, dont le blé, raffinées ou non, les huiles, le poisson, le bio et les compléments alimentaires.

Raffinées ou non ?

Pourquoi prendre des aliments bruts et quel est le rôle du blé et du gluten ?

Les plantes, raffinées ou non ?

Utilisez-les complètes, sucre et soja compris.

  • Les produits raffinés contiennent souvent des sucres ajoutés qui sont des calories « vides », sans nutriment. Évitez aussi les substituts de sucre et les jus de fruits.
  • Vous pouvez utiliser le soja comme substitution à la viande, mais comme c’est un aliment raffiné, évitez-le aussi.
  • La consommation de blé peut entraîner de l’allergie, des maladies auto-immunes dont la maladie cœliaque qui touche 1% de la population, et d’autres maladies non cœliaques. Si vous êtes allergique au gluten, vous êtes probablement sensible au lait. Alors bannissez-les de votre alimentation. Sinon, mangez du pain complet.

Je prends moi-même du lait de soja le matin avec des flocons d’avoine complets. J’ai abandonné le beurre et la baguette de pain. J’avoue que le miel me tente encore…

Les huiles, raffinées ou non ?

Abandonner les Omega 3 et les huiles insaturées ? Oui !!

  • Le régime dit méditerranéen est plus sain qu’un régime « standard », mais moins sain qu’un régime sans huiles saturées, comme l’huile d’olive.
  • L’huile d’olive ne contient que de l’huile et un tout petit peu de Fer (0.1 mg pour 100 calories, 29 fois moins que dans les olives). Elle ne contient ni fibres, ni calcium, ni sodium, ni vitamine A ou C. Et une cuillère à café d’huile contient autant de calories que 4 tasses et demi de tomates. Alors, si vous surveillez vos calories et votre poids…
  • Donc, si vous voulez éviter des maladies cardiovasculaires, n’ajoutez plus d’huile « liquide » à vos repas.

Personnellement, cela a été beaucoup plus facile que prévu. Comme j’adore l’huile d’olive, je rajoute des avocats ou des olives dans mes salades et je cuisine dans une poêle qui n’accroche pas.

Le poisson, un peu ?

Pour ou contre le cholestérol ? Le foie en sécrète assez et il est inutile d’en rajouter par l’alimentation. Les protéines du poisson ont un effet non négligeable sur le cholestérol (il en contient plus que la viande rouge et le poulet) suite à des essais concernant des lapins. Par contre, il contient des Omega 3 (et du mercure) et des études ont montré ses bienfaits sur les maladies cardiovasculaires. Alors, vous pouvez en manger 100 à 200 grammes par semaine, du saumon, des anchois, des harengs, des sardines tout en évitant le thon Albacore qui contient le plus de mercure.

Bio, OGM ou complet ?

Beaucoup de fruits et de légumes contiennent des pesticides (pommes, fraises, raisin, céleri, pêches, épinards…) et d’autres moins (avocats, mais doux, ananas, chou, oignons, asperges…) et sont encore présents dans les aliments bios. Alors, mangez bio pour faire du bien à la planète. Et manger végétalien fait aussi plaisir aux animaux souvent maltraités.

Personnellement j’achète quand je peux du pain bio complet.

Prendre des compléments alimentaires ?

La plupart des compléments alimentaires sont inutiles si vous mangez des plantes complètes. De plus, leur effet n’est pas prouvé (voir le cas des Omega 3 qui a été remis en question). Alors, vous pouvez soulager votre porte monnaie en évitant d’acheter des suppléments en huile de poisson, en calcium et en vitamine D si vous n’habitez pas dans le grand Nord ou le grand Sud.

Le seul supplément possible est la vitamine B12 dans le cas de régime végétalien pur (sans aucun poisson) ou de femmes enceintes.

En conclusion

Vous avez compris ? Que des plantes complètes, un peu de poisson bleu ou de la vitamine B12. La nature nous donne tout à foison. Mangez comme un gorille dans la nature et non dans un zoo. Nous aborderons la pratique dans notre 3e article.

Pour aller plus loin

Trois livres

Trois articles

Un excellent DVD en duo avec Caldwell Esselstyn.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Les 3 types d’aliments du régime Campbell

Cet article est une recension du livre de Thomas Campbell, 2e édition de « Le plan Campbell » qui préconise un régime issu du rapport Campbell et d’études scientifiques. Je le suis depuis 15 jours et je me sens beaucoup mieux.china-study-solutionVoici une première partie où sont décrits les différents types d’aliments et leurs caractéristiques. Je continuerai par l’étude de quelques aliments et finirai par la pratique.

Les 3 types d’aliments

Thomas Campbell distingue 3 types d’aliments que l’on peut distinguer en posant deux questions : ce produit vient-il d’une plante ou d’un animal ? Et, dans le cas de plante, est-ce la même chose que ce que je peux trouver sur un arbre, un arbuste ou dans la poussière d’une ferme ? Voici un tableau du contenu type des 3 aliments pour 500 calories ingérées (mélange de 5 aliments).

PLANTE ALIMENT PLANTE
COMPLÈTE ANIMAL RAFFINÉE
Protéine (g) 29 51 6.5
Lipide (g) 6 34 21
Glucide (g) 97 8.6 72
Fibre (g) 27 0 1.8
Calcium (mg) 410 250 31
Fer (mg) 8.4 3.5 0.9
Potassium (mg) 2,6 1,2 350
Vitamine C (mg) 440 0 4.3
Folate (mcg) 640 64 15
Vitamine B12 (mcg) 0 5.2 0
Vitamin A (1U) 25 680 18
Cholestérol (mg) 0 410 0

Comme vous pouvez le supposer, Thomas Campbell conseille de ne s’alimenter qu’avec les aliments du premier groupe, la première colonne. Passons en revue leur composition.

1. Plante complète

Quoi qu’on die, la plante complète comprend assez de protéines pour vous nourrir (un minimum de 12,5 grammes pour 500 calories est conseillé). Elle contient beaucoup de fibres et pas de Vitamine B12.

2. Aliment animal

Riche en lipide, tout aliment qui provient de l’animal (tout comme le lait et l’œuf) ne contient aucune fibre et beaucoup de cholestérol. Le foie synthétise suffisamment de cholestérol, et son excès peut entraîner des maladies cardiovasculaires. De plus, d’ingérer trop de protéines favorise le cancer.

3. Plante raffinée

C’est le groupe le pire car il contient peu de vitamines, peu de calcium et peu de fer.

L’alimentation idéale

Voici le gâteau proposé par Thomas Campbell.

regime-idealUn régime végétarien doit aussi favoriser la consommation de végétaux complets. Et le résultat ? Voici les maladies qui peuvent ainsi être évitées ou traitées :

  • Acné.
  • Affection pulmonaire chronique.
  • Arthrite rhumatoïde.
  • Calculs biliaires et rénaux, maladie chronique de rein.
  • Cancer : utérin et endométriose, colorectal, prostate (cancer et hypertrophie), estomac, foie, poumon, pancréatique.
  • Cataracte et dégénération de la macula.
  • Colite ulcérative.
  • Diabète (type 1  et type 2).
  • Hypertension.
  • Hypercholestérolémie.
  • La maladie d’Alzheimer, de Crohn et de Parkinson.
  • Obésité.
  • Reflux gastrique (GERD).
  • Sclérose en plaques.
  • Ulcères.

Source : Comité technique de Campbell TM 2ème. Résultats d’un régime fondé sur des aliments végétaux complets : Partie I : Maladies métaboliques et dues au vieillissement.  Primary Care Reports  2012;18:13-23

Pour aller plus loin

Vous hésitez encore ? Attendez de lire le 2e article pour tester votre motivation.

Connaissez-vous le jeûne intermittent ?

Cela fait maintenant plus de deux ans que je jeûne une fois par semaine, tous les mardis. Suite à la lecture d’un des rares livres sur le sujet, en voici le compte rendu et ce qu’il me donne envie d’expérimenter.
Je parlerais donc de l’intérêt d’un régime intermittent, de deux rythmes de croisière et d’un bref calcul calorique me poussant à sauter un repas supplémentaire.

Insuline et hormone de croissance

Le londonien Michael Losley, qui compte donc en pouces, pounds et stones, a commencé par jeûner 4 jours sous la supervision de Valter Longo, directeur de l’institut de longévité à l’université de Californie du Sud, connu pour ses travaux sur des souris jeûneuses chimiothérapisées. Puis, il a testé le jeûne AD puis le 5:2.

L’insuline

L’insuline transforme les glucides ingérés en lipides dans le foie. Quand vous en avez besoin, vous avez la réaction inverse grâce au glucagon. Insuline et glucagon sont produits dans le pancréas. Quand vous mangez régulièrement ou grignotez, votre taux d’insuline reste élevé. De jeûner met au repos votre pancréas, sa production d’insuline et son taux redevient bas.

L’hormone IGF-1

L’hormone facteur de croissance qui ressemble à l’insuline ou L’Insulin-Like Growth Factor 1 ou IGF-1 permet la croissance des cellules, indispensable si vous êtes jeune, problématique si vous êtes âgés. Une peuplade équatorienne, atteinte du syndrome de Laron et dont leur corps ne répond pas à cette hormone, ne connaissent pas le cancer.

Le jeûne influe sur la production de ces 2 hormones et permet aussi la réparation des gênes. Quel jeûne ? Voici deux exemples étudiés par des hommes de science.

Quel jeûne intermittent ?

Pendant les périodes de diètes, la consommation est de 25% dans les deux régimes, un jour sur deux pour le ADF et 2 jours sur 7 dans le 5:2. Un homme consomme normalement 1200 calories et une femme 1000 calories par jour.

Alternative Day Fasting

Dans ce régime étudié par Krista Varady de l’université de l’Illinois, le régime est de 100% un jour et 25% le jour suivant, soit une baisse totale de la consommation de 37.5%. Le résultat de huit semaines de ce régime fut la baisse en cholestérol HD et de la tension.

Le régime 5:2

Il consiste à jeûner à 25% (consommer 300 calories pour un homme) 2 fois par jour (250 calories pour le matin et 350 pour le soir), soit une baisse de consommation de 21%.

En conclusion, un bref calcul calorifique

Aujourd’hui, je pratique un jeûne intermittent d’un jour sur 7, soit une restriction calorique de 14% (1/7). Le régime 2/5 propose de jeûner 2 jours à 25%, soit, de 150% ou un jour et demi par semaine, soit de 21%.

Les repas type d’une journée apportent 25% le matin, 40% à midi et 30% le soir (cela dépend des sources), les 5% restant sont ceux de à 17 heures…. Le gros pain blanc avec les 2 gros carrés de chocolat de notre enfance.

Donc je vais jeûner un jour complet le mardi et sauter un repas de midi le vendredi.

Pour aller plus loin

A lire sur papier

Le livre de référence Le régime FAST.

A lire sur le Net

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Un an de jeûne intermittent

Cela fait un an que je jeûne un jour par semaine, le mardi. C’est ce que prescrit la médecine ayurvédique que pratiquait Gandhi.GandhiQuelles étaient mes motivations de départ, comment cela s’est-il passé et quel a été le résultat ?

Mes motivations de départ

J’avais l’impression de ne pas respecter mon corps entre 2 jeûnes d’une semaine environ et une personne sur le forum de jeûne et santé avait signalé qu’il s’était débarrassé de ses acouphènes en jeûnant une fois par semaine pendant 3 ans. Comme j’ai des acouphènes depuis plus de 20 ans, j’ai voulu essayer. J’ai choisi le mardi, car je préfère éviter le week-end et j’aime bien aller au marché le mercredi.

De plus en plus d’articles circulent sur Internet vantant le jeûne intermittent, celui-ci pouvant varier de 18 à 36 heures si vous sautez 2 ou 3 repas pendant une journée. Une journée complète m’a paru le plus simple.

Comment cela s’est passé ?

Voici les points qui me paraissent importants…

  • Mon poids n’est pas descendu dramatiquement, de quelques kilos seulement et, d’une manière générale, je récupère pendant la semaine celui que j’ai perdu dans la journée de jeûne (environ 800 grammes). De jeûner me permet surtout de récupérer un poids « normal » après des week-ends « chargés ». J’ai essayé de calculer les proportions d’eau, de muscles ou de graisses que j’ai perdu avec plusieurs balances sophistiquées. Les résultats sont aberrants et diffèrent. Je ne m’y fie plus.
  • J’ai jeûné une semaine entière quand j’ai eu l’impression d’en avoir envie, précédé d’un nettoyage du foie selon la méthode d’Hulda Clark et cela m’a fait un très grand bien.
  • J’ai continué à visualiser des cours de cuisine que j’ai acheté sur Internet, à l’atelier des chefs. Je peux ainsi apprendre de nouvelles recettes et planifier mes achats du lendemain, pickles, salade grecque en brunoise… Un régal.

Pour quels résultats ?

Les bienfaits sur mon corps et sur mon esprit

Mon corps et mon esprit en ont largement profité :

  • Je n’ai jamais vraiment eu faim et je me sens beaucoup mieux dans mon corps. Je continue à faire du vélo et à courir de temps en temps. J’ai l’impression d’être moins essoufflé le jour du jeûne, d’avoir nettoyé mes poumons alors que j’ai fumé.
  • Au début, mes pensées étaient accaparées par le jeûne. Il m’arrivait même de rêver la nuit que j’avais mangé. Paradoxalement, cette fixation permet de lâcher prise sur le reste. De quoi ai-je réellement besoin si je peux me passer de manger ? Maintenant, j’ai beaucoup moins de pensées obsédantes et je peux regarder des cours de cuisine en me réjouissant à l’avance de les cuisiner et de les savourer.
  • Je garde cette journée comme une journée « à moi ». Je préfère refuser les invitations, ne rien faire et profiter du beau temps pour sortir à l’heure du déjeuner quand c’est possible.
  • Je ressens vraiment les bienfaits le jour de la reprise. Je vais au marché le matin et je « revis ». Je considère même les autres jours de la semaine comme un luxe où je peux manger « normalement » et profiter de ces plaisirs.

Je me sens mieux dans mon corps chaque semaine et cela me rassure de prendre ainsi soin de ma santé, effet placebo ou non.

En conclusion

J’ai vraiment du plaisir à remanger le lendemain et je continue en me donnant la possibilité d’arrêter, pour ne pas le vivre comme une privation. J’ai toujours mes acouphènes et je me demande quelle serait la prochaine étape ? La cure de Breuss dure 42 jours et je ne sais si je pourrais la faire. Je préfère continuer mon jeûne intermittent pendant plusieurs années, tout en jeûnant une semaine quand l’envie se présente.

Pour aller plus loin

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

La dépression, une maladie pharmaceutique ?

Vous a-t-on déjà déclaré déprimé ? Avez-vous ressenti une sensation de vide intérieur ? 

La dépressionLa « dépression » est une maladie d’abord médicamenteuse, justifiant l’emploi d’antidépresseurs aux effets secondaires handicapants. Voici son histoire et quelques solutions si vous ressentez ce vide intérieur.

La « dépression » fait surtout vendre des « antidépresseurs »

Le mot « dépression » a été inventé par des laboratoires pharmaceutiques. Voici une brève histoire critique des médicaments psychotropes.

  • La chlorpromazine, découverte en 1954, fut une percée majeure. Elle contribuera à vider les asiles. Néanmoins, ses effets secondaires, des symptômes musculaires et des séquelles neurologiques à vie, firent qu’il ne pouvait plus être prescrit à Mr Tout le monde.
  • En 1955, apparut le premier « tranquillisant » Miltown lancé par une campagne de marketing à destination du grand public. Plus tard, en 1962,on s’aperçut que ce produit créait de fortes dépendances, plus que la cocaïne. Le Valium est la benzodiazépine, l’anxiolytique, le plus connu. Comme les effets secondaires étaient trop forts, il fallait trouver un autre « médicament » contre l’angoisse.
  • Ensuite, le Prozac, l’antidépresseur le plus connu, créa… la dépression. Les patients n’étaient plus anxieux mais dépressifs. Malheureusement, des effets secondaires, tels que actes de violence ou suicides, furent de plus en plus rapportés. De plus, c’est un médicament très « large » qui ne vise pas quelques symptômes précis, mais un ensemble, dont le Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux, (DSM en anglais), se fait l’écho.
  • Aujourd’hui, il n’existe pas de successeur aux antidépresseurs tombés dont les formules sont tombés dans le domaine public. Alors ? Créons une nouvelle maladie grand public, la cyclothymie, sorte de maniaco-dépressif ou de bipolarité léger qui peut se soigner par des antipsychotiques atypiques à l’origine de nombreux effets secondaires.

Malheureusement, depuis la chlorpromazine, aucun psychotrope ne guérit et la dépression n’est qu’un mot créé par des laboratoires pharmaceutiques pour vendre des médicaments à un large public, différent suivant les pays.

Les symptômes du DSM IV et V

Voici les critères retenus par la bible des psychiatres étatsuniens : présenter au moins cinq symptômes sur neuf qui durent depuis au moins deux semaines.

  1. Humeur dépressive présente pratiquement toute la journée, presque tous les jours, signalée par le sujet (sentiment de tristesse ou vide) ou observée par les autres (pleurs).
  2. Diminution marquée de l’intérêt ou du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités pratiquement toute la journée, presque tous les jours.
  3. Perte ou gain de poids significatif (5%) en l’absence de régime, ou diminution ou augmentation de l’appétit tous les jours.
  4. Insomnie ou hypersomnie presque tous les jours.
  5. Agitation ou ralentissement psychomoteur presque tous les jours.
  6. Fatigue ou perte d’énergie tous les jours.
  7. Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée (qui peut être délirante) presque tous les jours (pas seulement se faire grief ou se sentir coupable d’être malade).
  8. Diminution de l’aptitude à penser ou à se concentrer ou indécision presque tous les jours (signalée par le sujet ou observée par les autres).
  9. Pensées de mort récurrentes (pas seulement une peur de mourir), idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide ou plan précis pour se suicider.

Vous avez bien lu. Le premier critère de la dépression est une humeur dépressive… Dans le DSM IV, il était précisé que « les symptômes ne sont pas le résultat d’un deuil. »  Ce critère (aberrant, car presque toujours existant) a disparu dans la version V. Vous avez aussi un autre questionnaire standard, celui de Hamilton qui comporte 17 questions.

Je me souviens avoir voulu faire preuve de rigueur et poser ces questions à une cliente infirmière qui me déclarait être déprimée. Ne répondant à aucun des critères, elle dormait bien et travaillait, je lui demandais « qu’est-ce qui vous fait dire que vous êtes déprimée ? » Elle me répondit : « je le sais bien, je suis infirmière. » Depuis ce temps-là je ne pose plus de questions. En conclusion, notez vos symptômes et non l’étiquette que l’on vous donne.

Que faire pour aller mieux ?

Que faire quand vous vous sentez vide ? Soignez votre passé et surveillez vos pensées à propos de vos parents.

Soigner ses traumas

Souvent, si ce n’est dans tous les cas, cette période de mal-être et de vide intérieur est enclenchée soit par un trauma unique, la mort d’un des parents, soit par un trauma répétitif, comme des relations difficiles avec un parent vivant.

L’EMDR apporte une solution efficace. J’ai ainsi eu une cliente qui avait passé 15 jours dans un hôpital et soignée pour « dépression » qui s’est sentie mieux en une seule séance, faisant le deuil de son père mort. La deuxième séance a consisté à pouvoir supporter la relation avec sa mère. Le tout sans aucun médicament !!!

Honorer ses parents

Quand une personne critique son père ou sa mère, elle crée un « trou » à l’intérieur d’elle-même, un vide. Être déprimé signifie que l’on rejette un des parents au minimum. Alors ? Surveillez vos pensées négatives à propos de vos parents.

Vous trouverez ici une prière que Bert Hellinger conseille à l’attention de ceux qui ont du mal à honorer leurs parents.

Pour aller plus loin

Quelques vidéos intéressantes :

  • Un court documentaire en 2 parties sur l’histoire des psychotropes : le dessous des psychotropes1 et la suite. Indispensable.
  • Un documentaire sur l’histoire des psychotropes : profits macabres.
  • Un documentaire divertissant de France 5 sur les médicaments : les médicamenteurs
  • Un article et une vidéo sur le jeûne, qui peut guérir des maladies mentales.

Deux sites :

Quatre livres :

Si vous avez des questions, laissez-moi un commentaire.

14 jours de jeûne plus tard

Deux fois 2 jours de jeûne, 2 fois une semaine de jeûne. La suite ? J’ai voulu faire l’expérience de 14 jours de jeûne sans manger, même pas une cerise.

Manger

Les jeûnes se suivent et ne se ressemblent pas. Voici ce que j’ai vécu : l’euphorie, la fatigue et une reprise lente. Cet article fait suite aux précédents, en particulier celui où je présente le jeûne et qui contient un documentaire sur Arte. J’ai eu la chance d’être aidé à distance par le forum québécois « Jeûne et Santé ».

Pourquoi 14 jours ?

Voilà ce qu’écrit Nicole Boudreau dans son livre Jeûner pour sa santé.

Le jeûne de sept jours sert d’apprentissage ; il nous permet de découvrir et d’apprivoiser les réactions d’autolyse qui surviennent.

En deuxième semaine de jeûne, le corps est généralement débarrassé de ses toxines et de ses infections. L’autolyse se déploie vers les couches de cellules plus profondes et vers les tissus secondaires de l’organisme. Les dommages chroniques, tels que les kystes, les ulcères, les fibromes, les diverticules, l’arthrite, les problèmes de peau, d’hypertension, des sinusites chroniques etc., sont autolysés progressivement ; la réparation de ces dommages chroniques constitue un travail physiologique plus long, plus exigeant.

Le jeûne de 14 jours s’adresse surtout aux personnes qui, au tournant de la quarantaine, désirent faire peau neuve et prolonger leur jeunesse.

Je ne pouvais résister à de telles promesses, même si le tournant de la quarantaine est loin derrière moi.

Les différentes phases

Au début, je fus surpris d’avoir beaucoup d’énergie, beaucoup plus que lors de mes précédents jeûnes. La fin fut plus difficile.

L’énergie des premiers jours

La première semaine fut impeccable. Je pus me déplacer à vélo en buvant juste un jus d’orange dilué le matin et un bouillon de légumes à midi.

Arrêt des bouillons

Au bout de cinq jours, pendant trois jours consécutifs, mon poids ne baissait plus. J’ai alors lu, dans le livre d’Helmut Lützner, Le jeûne : Maigrir, éliminer, se désintoxiquer que cela signifiait peut-être de la rétention d’eau. Je décidai alors de ne plus saler le bouillon de légumes et mon poids recommença à descendre. En tout, je perdis 10 % de mon poids en 14 jours.

La fatigue de la fin

Les deux derniers jours, furent très difficiles. Je me sentais essoufflé après avoir marché 4 km. Je devais me reposer beaucoup.

La cuisine

J’aime bien cuisiner et j’y ai pensé de plus en plus. J’ai lu et adoré des livres de Jean-Pierre Coffe Le plaisir à petit prix : Bien manger en famille pour moins de 9 euros par jour, et SOS Cuisine et de Robuchon, Cuisiner comme un grand chef. Encore maintenant, j’ai du plaisir à les lire en me posant des questions telles que « quand faut-il saler les pommes de terre ? »

La suite ?

Je mange peu

Six jours plus tard, j’en suis toujours aux fruits et aux légumes et je sens que l’autolyse continue. J’ai encore quelquefois besoin de dormir plus d’une heure dans la journée. Je continue à savourer ce que je mange. Vous n’imaginez pas le plaisir que j’ai eu à manger une olive verte. Quel délice….

Une inspiration nouvelle est là

Le matin, avant de me lever, me vient clairement un texte dans la tête pour un livre que je suis en train d’écrire. Je le trouve clair, simple et lumineux.

Je recommencerai

Comme la fin fut difficile, c’est la preuve que je suis encore intoxiqué. Je n’ai plus les vertiges des premiers jeûnes. Je recommencerai peut-être pendant l’été, quand me viendra l’envie.

Merci au forum « Jeûne et Santé » et un congrès

Encore merci à ce forum. J’ai eu vraiment du plaisir à me sentir soutenu.

Quelques vidéos d’un congrès sur le jeûne.

Le rapport Campbell ou l’éloge du végétalisme

En 1980, un médecin américain, Colin Campbell a mené une vaste étude épidémiologique en Chine (The China Study) portant sur 6500 personnes.  Des échantillons de nourriture de ce que mangeaient 100 personnes entre 35 et 64 ans de 65 différents comtés ont ainsi été analysés… Ainsi que leur sang et leurs urines.

Le rapport Campbell

Quelles sont les conclusions, de ce rapport, Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition ?

Les corrélations

En résumé, plus vous mangez de la viande et du lait, plus vous augmentez vos risques de maladies… Voici les plus courantes.

Maladie de coeur

Plus vous mangez de la viande, plus vous avez de chances d’avoir des problèmes de coeur.

En 1946, Dr Lester Morrison mena une étude sur 100 personnes ayant eu une crise cardiaque. 50 restèrent sur un régime américain normal, les autres devaient réduire ou exclure leurs consommation de viande, de lait et d’oeufs. Après 8 ans, 12 du premier groupe étaient toujours vivants, tandis que 28 du deuxième groupe survécurent.

Surpoids

Le régime amincissant conseillé est de ne manger que des fruits et des légumes et de faire de l’exercice.

Diabètes

Deux types de diabètes existent. Le premier se déclare jeune et le deuxième est souvent lié à un problème de poids.

  • Dans le diabète de type 1, les cellules du pancréas produisant l’insuline ont été détruites. Ce diabète se rapproche des maladies auto-immunes.
  • Dans le diabète de type 2, l’insuline produite n’a pas l’effet escompté, d’ouvrir des portes d’entrée de différentes cellules, dont celles des muscles, pour l’absorption du glucose .

Un régime basé sur une alimentation pauvre en graisses et en viande, complétée par des exercices a fait arrêter la prise d’insuline à 34 patients sur 40 en 26 jours.

Cancers du sein, de la prostate et du côlon

Un régime élevé en fibres baisse la prévalence du cancer du côlon et colorectal. Un lien existe entre le cancer de la prostate et la quantité de viande ingérée, par l’augmentation de l’IGF1, une hormone proche chimiquement de l’insuline. Les protéines animales et le calcium en excès, comme dans le lait, empêchent aussi la production de vitamine D « activée ». Il est donc recommandé d’éliminer sa consommation en viande et en lait.

Maladie auto-immunes

Des liens ont été établis entre prévalence de la sclérose multiple et la consommation de lait. La vitamine D empêche l’apparition de ces maladies.

D’autres maladies…

L’ostéoporose, les calculs rénaux, la maladie d’Alzheimer sont moins courantes dans le cas d’absorption de fruits et légumes, due à la présence d’antioxydants tels que Vit C et E. Le risque d’infarctus baisse de 22% en cas de prise de 3 portions de fruits et de légumes par jour.

Les recommandations

Le rapport insiste sur une alimentation végétalienne sans insister sur la prise de supplément vitaminiques. La combinaison naturelle est plus puissante que des suppléments séparés.

Voici les recommandations du rapport :

  • Manger tout ce que vous voulez en fruits et légumes et en céréales complètes.
  • Minimisez les céréales raffinées, l’huile de noix et d’olive, ainsi que le poisson.
  • Évitez la viande, la volaille, les produits laitiers et les oeufs.

Bref, adoptez un régime végétalien en minimisant votre consommation d’huile végétale.

Suppléments vitaminés…

Les vitamines à surveiller sont la D et la B12. La vitamine E et C ne se trouvent que dans les plantes tandis que le Sélénium se trouve à la fois dans les plantes et la nourriture animale.

  • Nous fabriquons la vitamine D en nous exposant au soleil 15 minutes par jour. Elle est ensuite activée et combat le cancer et les maladies auto-immunes. Le rapport conseille de prendre de la vitamine D en supplément pour les personnes vivant à l’intérieur ou qui vivent dans des climats froids. Une carence en Vitamine D entraîne un risque accru de fractures, d’ostéoporose, d’arthrose, et de maladies cardio-vasculaires. Beaucoup de personnes souffrent d’un déficit en vitamine D
  • La vitamine B12 est conseillée en supplément. Elle est secrétée par des microorganismes dans l’intestin des animaux y compris dans le nôtre. Nous n’en produisons pas assez et les légumes que nous mangeons n’en contiennent pas assez à cause de la production non-bio et de notre « propreté ». Il est donc conseillé d’en prendre. Les symptômes sont des engourdissements et des fourmillements dans les extrémités, une humeur changeante.

Etes-vous prêt à faire le saut ? Pour ma part, je mange de la viande une fois par semaine et me laisse encore beaucoup tenter par le fromage…

Pour aller plus loin

Consulter un site que j’aime bien sur la Nutrition crée par le journaliste scientifique Thierry Souccar.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Que faire en cas de cancer ?

Nous avons vu les 3 origines d’une maladie dans un article précédent. Nous allons maintenant décliner les solutions possibles en cas de cancer.

Cette maladie touche principalement le système immunitaire, fortement influencé par l’esprit et l’alimentation. Occupons-nous des 3 origines : dynamique familiale, esprit et corps.

Résoudre les dynamiques familiales et être en paix avec sa mort

La plupart des dynamiques familiales sont morbides. Une personne veut mourir pour rejoindre un être mort pour empêcher un autre de mourir. C’est pourquoi elles sont à l’origine de la plupart des problèmes de santé, dont le cancer. Des constellations familiales selon Bert Hellinger vous aideront à résoudre ces dynamiques, à réintégrer la personne exclue. J’ai ainsi vu les cas suivants :

  • Une personne malade d’un cancer des os veut mourir pour son mari.
  • Une personne qui a un cancer du sein veut souvent mourir pour sa mère, parce qu’elle a eu des avortements ou parce qu’elle a eu des soeurs mortes.
  • Une personne atteinte de leucémie culpabilise d’avoir perdu des enfants.
  • Une personne qui avait eu une rechute d’hémorragie suite à un cancer du sein a ainsi vu son hémorragie disparaître en comprenant qu’elle voulait mourir pour sa mère qui avait avorté.

De mettre en place la maladie et la mort en constellations familiales permet de les visualiser pour être en paix avec elles.

Apaiser et renforcer son esprit

Deuxième axe, l’esprit, votre pensée qui vous fait baisser ou monter votre niveau d’énergie. Travailler sur vos pensées vous permet de soigner les traumas passés, de vous protéger du stress et de renforcer votre système immunitaire.

Soigner les traumas passés

Des séances d’EMDR sont indispensables pour pacifier vos traumas tels que l’annonce de la maladie par le médecin ou pour visualiser votre mort, pour être en paix avec elle.

Se protéger du stress

Le stress diminue la réponse du système immunitaire. Beaucoup de personnes ont un effet nocebo malgré elles, en particulier les médecins. C’est pourquoi il est important de se protéger, par des techniques particulières contre le stress, de ce que peut vous dire une personne annonciatrice de bonnes ou de mauvaises nouvelles.

  • Il est donc important de se protéger du stress, par la cohérence cardiaque ou en hypnose en s’imaginant protégé par une bulle quand un médecin, par exemple, vous explique des résultats de tests, comme dans le cas de VIH.
  • Un journal de bienveillance vous permet de vous connecter à ce qui est vivant en vous voir la vie un peu plus rose.

Renforcer votre système immunitaire et visualiser la guérison

Hypnose, hypnose et hypnose vous aide grandement, pour calmer la douleur, pour anticiper et pour dire au revoir à la maladie.

  • Des séances d’hypnose permettent de visualiser votre système immunitaire en bonne santé, des lymphocytes transmetteurs d’informations cohérentes à d’autres lymphocytes produisant des anti-corps. Cette visualisation est particulièrement importante dans le cas de maladies auto-immunes. Vous pouvez aussi visualiser la défense de vos cellules de votre système digestif.
  • L’hypnose permet aussi de contrôler la douleur et d’anticiper la chimiothérapie, qu’elle soit la plus efficace possible tout en préservant vos cellules saines.
  • La maladie est comme une amie. Elle apporte un bénéfice secondaire. Elle permet de se recentrer sur ce qui est important pour soi, elle envoie un message à l’esprit de la personne, elle lui donne du temps pour s’occuper d’elle. c’est pourquoi il est important de la remercier, comme dans le cas de dépendance, et d’accepter la guérison. Il est plus important d’accepter celle-ci que de se battre contre la maladie, surtout en cas de maladie auto-immune.

L’hypnose, permet, par ses métaphores, de visualiser la guérison. Ainsi, d’imaginer les personnes qui ramassent des feuilles mortes et d’autres qui les brûlent pour les faire disparaître, accélère le processus de guérison de cancer.

Soigner son corps et aller voir un médecin

Le corps a une certaine inertie et de résoudre les dynamiques ne suffit pas. Quand il y a urgence, allez voir un médecin et surveillez votre alimentation.

Consulter un médecin

En qui vous avez confiance et dont vous pouvez vous protéger éventuellement quand ses propos sont maladroits. Cette étape est indispensable.

Rajouter des aliments, en enlever et jeûner…

  • David Servan Schreiber, a popularisé les Omega 3. Il existe d’autres aliments anticancer qui renforcent votre système immunitaire : flavonoïdes, anti-oxydants, curcuma, vit D, vit A…
  • Manger le moins de viande possible. Voir un article sur cancer et végétarisme. Suivant une étude chinoise menée par une université américaine, le rapport Campbell, un régime végétalien est celui qui est le plus bénéfique à long terme. Seul un déficit en vitamine D ou en vitamine B12 est possible.
  • Jeûner de temps en temps est aussi bénéfique.

Occupez-vous donc de votre corps, prenez-en la responsabilité. Vous pouvez aussi pratiquer le sport, la cohérence cardiaque, méditer…

Pour aller plus loin

Des livres

Des sites

  • Tout ce que vous avez voulu savoir sur la nutrition.
  • Un cours intéressant sur le système immunitaire.
  • Sur le cerveau humain
  • Le site  de DSS consacré au cancer est toujours vivant. 
Une interview d’Arnauld Méric

 Si vous avez des remarques ou des questions, laissez-moi un commentaire.